Hollande : "l'homme de la synthèse" s'active pour 2017

  • A
  • A
Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - Le chef de l'Etat veut se servir des élections régionales pour recoller les morceaux à gauche.

François Hollande replonge les mains dans le cambouis. Le président sait qu'il doit rassembler son camp s'il veut avoir une chance de passer le premier tour à la présidentielle de 2017. Par conséquent, "l'homme de la synthèse" s'active, retrouvant ses réflexes de premier secrétaire du Parti socialiste.

Les régionales, un bon moyen de pression. C'est lui, par exemple, qui a fait en sorte de décaler les commissions d'investiture du PS pour les élections régionales. Elles devaient avoir lieu en février dernier, mais François Hollande veut en faire un levier pour négocier avec la gauche mécontente de sa politique. Il a donc fait modifier le calendrier.

Cosse tête de liste en Ile-de-France ? Ces élections, qui auront finalement lieu en décembre, c'est la botte secrète du chef de l'Etat pour faire rentrer tout le monde au bercail. Son but : construire des listes d'union, notamment avec les écologistes, après une division qui a coûté cher à la gauche aux départementales. Ainsi, en Ile-de-France, où le président sortant Jean-Paul Huchon et sa rivale Marie-Pierre de La Gontrie sont entrés en guerre ouverte, François Hollande réfléchit à confier une tête de liste à… Emmanuelle Cosse, la patronne d'Europe Ecologie-Les Verts.

Hollande assume : il prépare sa réélection. Mais, alors que les Français attendent plutôt de lui qu'il fasse baisser le chômage, François Hollande est-il vraiment dans son rôle ? Dans son entourage, on rappelle que François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ont chacun préparé leur réélection à l'Elysée, tout en s'en défendant. François Hollande, lui, choisit d'assumer. En prenant le risque qu'on lui reproche de ne penser qu'à 2017.

>> LIRE AUSSI - Pour Cuvillier, trop de "technocrates" entourent Hollande