Hollande, DSK, Gayet... le grand déballage de Trierweiler

  • A
  • A
Hollande, DSK, Gayet... le grand déballage de Trierweiler
@ MAXPPP
Partagez sur :

COMPILATION - Dans son livre, l’ex-première dame n'épargne pas François Hollande, dépeint comme misogyne et hédoniste.

Valérie Trierweiler a pris toutes les précautions. Son livre a même été imprimé en Allemagne pour éviter toute fuite, et les livres ne seront livrés que mercredi soir aux libraires pour une mise en rayon jeudi matin. Si l’ex-première dame a gardé si longtemps le secret, c’est aussi parce qu’elle sait que ses révélations font faire (beaucoup) parler. Europe1 a compilé les principales révélations de "Merci pour ce moment "

>> LIRE AUSSI - Trierweiler "n’a jamais réussi à casser le couple Royal-Hollande"

La relation Hollande-Gayet

Quand la France entière découvre les photos de Closer révélant la liaison de François Hollande avec Julie Gayet, Valérie Trierweiler ne le supporte pas. La scène qu’elle décrit alors est très violente : "l'information Julie Gayet est le premier titre des matinales. Je craque, je ne peux pas entendre ça. Je me précipite dans la salle de bains. Je saisis le petit sac en plastique qui contient des somnifères. François m'a suivi, il tente de m'arracher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac, qui se déchire. Des pilules s'éparpillent sur le sol. Je parviens à en récupérer, j'avale ce que je peux. Je veux dormir, je ne veux pas vivre les heures qui vont arriver. Je veux fuir. Je perds connaissance..."

Valérie Trierweiler raconte également les heures qui suivent et sa tentative de recoller les morceaux. Puis sa stupeur lorsqu'elle comprend que François Hollande continue de lui cacher toute la vérité. "Au début, sa liaison avec Julie Gayet daterait de plus d'un mois. Et puis nous passons à 3 mois, puis 6, puis 9. Et enfin un an..."

>> LIRE AUSSI - Hollande-Gayet : le jour où Trierweiler a su

La "nuit DSK"

Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris Match, est l’un des rares à avoir pu lire en intégralité le livre de Valérie Trierweiler. Invité mercredi matin d’Europe 1, il a notamment raconté comment le couple a appris les mésaventures newyorkaises de Dominique Strauss-Kahn : "ils sont au lit quand ils apprennent par texto qu’il s’est passé quelque chose à New-York. François Hollande lui dit de se recoucher, que ce n’est pas grave car il ne fait pas attention aux ragots qui courent dans Paris. Et, deux heures après, elle le réveille et lui dit : ‘là, je crois que c’est important, la police vient d’arrêter DSK pour viol à New York’. Et la première réaction de Hollande n’est pas de dire ‘le pauvre, c’est dur pour lui’, non, il pense que cela va profiter à Martine Aubry. C’est ce fauve politique qui est incroyable !"



Le livre de Valérie Trierweiler est "le récit d...par Europe1fr

Hollande pas épargné

Les révélations très intimes sur sa vie privée ne sont pas les choses que François Hollande a le plus à craindre de cet ouvrage, qu’il a déjà prévu…de ne pas lire. Valérie Trierweiler décrit Hollande comme un hédoniste qui pratique les palaces et les grands restaurants, déteste les parvenus mais dont elle dit qu’il n’aime pas les pauvres non plus. Une fois entré à l’Elysée, elle décrit un président de plus en plus tendu, cassant et mal dans sa peau. Puis la journaliste raconte une anecdote qui va faire mal à l’image du chef de l’Etat. Avant un dîner d’état, François Hollande demande à sa compagne :

"Ça te prend beaucoup de temps pour être aussi belle ?"
"Oui un peu", répond Valérie Trierweiler.
Et François Hollande d’assener : "en même temps, on ne te demande rien d’autre".

>> LIRE AUSSI - Le livre de Trierweiler est "dévastateur" pour Hollande