Hollande a proposé à Hulot "un super-ministère" de l'Ecologie

  • A
  • A
Hollande a proposé à Hulot "un super-ministère" de l'Ecologie
@ AFP
2491 partages

Selon les informations d'Europe 1, François Hollande a proposé mercredi à Nicolas Hulot un super-ministère de l’Écologie. 

INFO EUROPE 1

François Hollande tient à avoir Nicolas Hulot dans son gouvernement. Le président de la République, qui doit prochainement procéder à un remaniement avec le départ de son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius au Conseil constitutionnel, veut faire entrer le leader écologiste dans l'équipe gouvernementale. Selon les informations d'Europe 1, le chef de l’État lui a donc proposé mercredi matin un super-ministère de l’Écologie sur mesure. Le principal intéressé a réservé sa réponse. 

Un rendez-vous mercredi matin pour un poste de ministre d’État au gouvernement. L'ancien animateur vedette de TF1 a été reçu mercredi en fin de matinée à l'Elysée par le président, juste après le Conseil des ministres. L'entretien a duré près d'une heure, en présence du chef de la cellule diplomatique de l'Elysée, Jacques Audibert. Le chef de l’État a formulé à Nicolas Hulot la proposition potentiellement la plus alléchante : le statut de ministre d’État d'abord, qui le placerait en termes de protocole devant les autres ministres. 

François Hollande lui a également proposé un portefeuille au périmètre le plus large possible. Avec l’Écologie bien sûr, mais aussi d'autres prérogatives, qui pourraient englober l’Énergie ou le Transport. En clair, un poste un peu similaire à celui qu'avait obtenu Jean-Louis Borloo à l'époque de Nicolas Sarkozy. De juin 2007 à novembre 2010, l'ancien maire de Valenciennes avait été numéro 2 du gouvernement, ministre d'État chargé de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement et de l'Aménagement durables, mais aussi des Transports et de la Mer.

Une popularité alléchante pour Hollande. Si François Hollande tient tant à faire entrer Nicolas Hulot dans le gouvernement de Manuel Valls, c'est que l'ancien animateur jouit d'une popularité sans égal à gauche. Un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche paru le 31 janvier dernier l'avait désigné personnalité politique de gauche ayant la plus forte cote d'avenir. Près de 50% des sondés disaient ainsi souhaiter qu'il joue un rôle important au cours des prochaines années. Une aubaine pour le chef de l’État, en mal de popularité depuis son élection, en 2012.

Que va faire Nicolas Hulot ? Malgré la proposition présidentielle, l'intéressé reste très indécis. D'abord parce qu'il ne lui reste plus qu'un an pour être utile. Ensuite, parce que lorsque l'on devient ministre, la liberté de parole est moindre. Enfin, ce serait aussi renoncer à une autre ambition pour Nicolas Hulot : être candidat lui-même à la présidentielle, ou en tout cas peser de tout son poids sur les différents candidats pour leur faire prendre des engagements fermes. Nicolas Hulot va devoir se décider très rapidement, car François Hollande attend une réponse d'ici la fin de semaine.