Henri Guaino, invité d'un collectif FN, affirme qu'il ne s'agit pas d'un "rapprochement"

  • A
  • A
Henri Guaino, invité d'un collectif FN, affirme qu'il ne s'agit pas d'un "rapprochement"
Henri Guaino sera l'invité d'honneur d'un rendez-vous organisé par un collectif du Front national@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Ancien conseiller du président Sarkozy, Henri Guaino sera "l'invité d'honneur" d'un rendez-vous du collectif Audace du FN en octobre prochain, une invitation qui n'est pas envisagée comme un rapprochement, a-t-il précisé mardi.

Henri Guaino, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy et ancien député LR des Yvelines, sera "l'invité d'honneur" mi-octobre d'un rendez-vous du collectif Audace du FN. Mais il a démenti mardi auprès de l'AFP tout "rapprochement" avec le parti d'extrême droite.

"Ce n'est pas un rapprochement quelconque". "Oui, ils m'ont invité, et je connais la proximité du collectif" avec le FN, a dit Henri Guaino, qui tient désormais un éditorial quotidien dans la matinale de Sud Radio. "Ce n'est pas un rapprochement quelconque. Je serais invité par le Parti communiste ou les 'Insoumis', j'irais aussi", a-t-il poursuivi, assurant que ce collectif, qui s'intéresse aux questions économiques, "n'est pas un comité révisionniste".

Invité en tant qu'auteur. Selon le carton d'invitation pour cette "soirée-débat" du 18 octobre dans le XVIe arrondissement de Paris, Henri Guaino vient en tant qu'auteur de plusieurs ouvrages, notamment En finir avec l'économie du sacrifice (Ed. Odile Jacob, 2016). "C'est pour parler un peu plus que d'économie, mais aussi des décompositions et des recompositions politiques, à droite et partout", a précisé l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy.

"Le rejet de l'esprit militant dogmatique" en commun. Dans une série de tweets, François de Voyer, patron de ce collectif et ex-candidat FN dans l'Aisne lors des législatives, a expliqué que le collectif Audace "a toujours reçu des personnalités de toute la droite." Et de poursuivre : "Cela ne signifie pas qu'Henri Guaino partage le programme du Front national, mais nous partageons en effet avec lui le rejet de l'esprit militant dogmatique et l'amour du dialogue".