Givors : une guillotine pour dénoncer la baisse du budget

  • A
  • A
Givors : une guillotine pour dénoncer la baisse du budget
@ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Les élus de cette ville communiste de la banlieue lyonnaise ont manifesté dimanche. Portant des bonnets phrygiens, ils ont posé devant une guillotine qui symbolise la baisse des dotations de l'Etat qui "décapite les services publics". 

"L'Etat décapite les services publics." Une guillotine sur la place de la mairie: coiffés du bonnet phrygien une vingtaine d'élus PCF de Givors, dans la banlieue de Lyon, ont dénoncé dimanche la "décapitation des communes par l'Etat" avec la baisse de la dotation globale de fonctionnement. "L'Etat décapite les services publics et ça nous oblige à réduire la voilure dans les domaines sportifs, culturels et l'enseignement", a déclaré à l'AFP Martial Passi, maire PCF de cette commune de 20.000 habitants et vice-président de l'Association des maires de France (AMF).

28 milliards de dotation en moins d'ici 2017. En plein marché dominical, les élus ont distribué des tracts aux habitants pour "leur dire concrètement ce qu'ils allaient perdre". "On veut que la population se mobilise pour ne pas perdre les services publics auxquels elle a droit. Il faut sonner la mobilisation générale, c'est catastrophique", a assuré Martial Passi dont la commune va "perdre un milliard d'euros par an sur trois ans, soit 6 milliards cumulés". Selon l'AMF, la baisse des dotations de l'Etat aux communes s'élève à 12,7 milliards d'euros sur trois ans, soit 28 milliards cumulés d'ici 2017.