Gallet révoqué : pour Françoise Nyssen, "l'exemplarité" est une "condition absolue"

  • A
  • A
Gallet révoqué : pour Françoise Nyssen, "l'exemplarité" est une "condition absolue"
Françoise Nyssen, ici aux côtés du désormais ancien patron de Radio France. @ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

La ministre de la Culture s'est dite satisfaite de la révocation par le CSA du PDG de Radio France, Mathieu Gallet. 

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a pris "acte" mercredi de la révocation du PDG de Radio France, Mathieu Gallet, par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). La ministre de la Culture a également affirmé que "l'exemplarité" était "nécessaire" et une "condition absolue" pour les dirigeants d'entreprises publiques. Mathieu Gallet avait été condamné le 15 janvier pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA (Institut national de l'audiovisuel), ce qui avait poussé le gouvernement à réclamer son départ. 

Gallet avait refusé de démissionner. Tout en remerciant Mathieu Gallet pour "son engagement" à la tête de Radio France, la ministre a rappelé dans un communiqué la "position très claire" du gouvernement : "L'exemplarité des dirigeants des entreprises est nécessaire. C'est une condition absolue de bonne gouvernance et de légitimité des services publics et des acteurs qui en sont responsables". 

Mathieu Gallet a été condamné à un an de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende pour avoir favorisé deux sociétés de conseil lorsqu'il présidait l'INA. Le dirigeant avait fait appel et refusé de démissionner, mais Françoise Nyssen avait jugé son maintien en fonctions "inacceptable". Seul le CSA, qui a nommé Mathieu Gallet à la tête de Radio France en 2014, était habilité à le révoquer.