Fromantin : "Il faut que le débat politique accueille de nouveaux profils"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le député-maire de Neuilly-sur-Seine veut que davantage de personnalités de la société civile entrent en politique. 

Pour Jean-Christophe Fromantin, député-maire de Neuilly-sur-Seine, "il faut que le débat politique accueille de nouveaux profils". "Si la France ne veut pas être décalée, il faut que le débat politique accueille de nouveaux profils, et pas simplement des gens qui ont été attachés parlementaires ou énarques et dont les profils de carrière les mènent naturellement à l’Assemblée nationale", a déclaré le centriste (ex-UDI), interrogé lundi soir au Club de la presse d'Europe 1.

"Les hommes politiques professionnels ne sont plus expérimentés par rapport aux défis d’aujourd’hui." Jean-Christophe Fromantin a lancé son mouvement "577 pour la France", qui vise à renouveler la classe politique en trouvant 577 candidats (comme le nombre de députés à l’Assemblée nationale) issus de la société civile pour les élections législatives de juin prochain.

"Si les politiques étaient ultra-expérimentés, la France n’aurait pas des millions de chômeurs et ne décrocherait pas sur la scène internationale comme depuis 20 ans. Le problème, c’est que les hommes politiques professionnels ne sont plus expérimentés par rapport aux défis d’aujourd’hui", a poursuivi Jean-Christophe Fromantin, par ailleurs soutien déclaré de François Fillon.