François Hollande renonce à se présenter à la présidentielle de 2017

  • A
  • A
François Hollande renonce à se présenter à la présidentielle de 2017
Le président s'est exprimé en direct depuis l'Elysée jeudi.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Le président de la République a annoncé jeudi ne pas se représenter pour un second mandat à l'élection présidentielle de 2017.

Il ne sera pas candidat. François Hollande a annoncé jeudi lors d'une allocution en direct depuis l'Elysée qu'il ne se représentera pas pour un second mandat à la présidence de la République, en mai 2017. "Je ne suis animé que par l'intérêt supérieur du pays. L'expérience m'a apporté l'humilité nécessaire dans ma tâche (...) Aujourd'hui, je suis conscient des risques que feraient courir une démarche qui ne rassemblerait pas autour de moi. Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat au renouvellement de mon mandat", a déclaré le président de la République. 

Une première sous la Vème République. Le chef de l'Etat, dont la décision était attendue depuis des semaines par une majorité socialiste divisée et pessimiste sur les chances de même figurer au second tour, a expliqué qu'il entendait continuer à être président jusqu'au bout de son mandat. "Dans les mois qui viennent, mon seul devoir sera de continuer à diriger le pays, celui que vous m'avez confié en 2012", a-t-il déclaré la voix blanche.

C'est la première fois qu'un président en exercice de la Ve République renonce à briguer un second mandat. Président le plus impopulaire de la Ve République, François Hollande était crédité de moins de 10% dans les sondages pour le premier tour de l'élection présidentielle.

Appel à s'unir autour des progressistes. "Je le fais en prenant toute ma responsabilité mais aussi en appelant à un sursaut collectif et qui engage tous les progressistes qui doivent s'unir dans ces circonstances parce que ce qui est en cause, ce n'est pas une personne, c'est l'avenir du pays", a ajouté François Hollande. Manuel Valls, qui a assuré à de nombreuses reprises être prêt à affronter la droite à la présidentielle, pourrait concourir à la primaire de la gauche organisée fin janvier en vue de la présidentielle de 2017.