François Fillon : "Un ami m'a offert des costumes, et alors ?"

  • A
  • A
François Fillon : "Un ami m'a offert des costumes, et alors ?"
Le candidat LR à la présidentielle reconnaît s'être vu offrir des costumes sur-mesure.@ AFP
Partagez sur :

Dans une interview aux "Échos", François Fillon reconnaît avoir reçu récemment des costumes en cadeaux, mais cherche à minimiser ces dernières révélations.

François Fillon a confirmé dimanche qu'il s'était fait offrir récemment des costumes, comme l'a affirmé Le Journal Du Dimanche, tandis que des élus socialistes se sont demandé si ces dons avaient été déclarés au déontologue de l'Assemblée nationale. "Un ami m'a offert des costumes en février. Et alors ?", a déclaré François Fillon, dans un entretien aux Échos à paraître lundi. "J'observe que ma vie privée fait l'objet d'enquêtes en tous sens et que ce traitement m'est réservé", a-t-il ajouté. "Qui cherche à me nuire, je ne le sais pas."

35.500 de costumes réglés en espèces. Selon Le JDD, un mécène a signé le 20 février un chèque de 13.000 euros pour le règlement de deux costumes achetés chez Arnys, un tailleur parisien des quartiers chics. "J'ai payé à la demande de François Fillon", a affirmé cet "ami généreux" à l'hebdomadaire. À cela s'ajouteraient, selon Le JDD, près de 35.500 euros "réglés en liquide" chez ce tailleur, pour un montant de près de 48.500 euros au total depuis 2012. Sur ce point, l'entourage de François Fillon sollicité par Le JDD a jugé "totalement extravagant" d'affirmer "que certains costumes auraient été payés en espèces". "Aucune maison sérieuse n'accepte des paiements en espèces pour de tels montants", selon ses propos rapportés par le journal.

Des cadeaux déclarés au déontologue de l'Assemblée ? "Que pense le déontologue d'un député qui se fait offrir 50.000 euros de costumes quand la règle est de refuser les cadeaux de plus de 150 euros ?", a demandé de son côté le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Olivier Faure, sur Twitter. "Fillon a-t-il déclaré ces dons au déontologue de l'Assemblée ? C'est obligatoire. Sinon Claude Bartolone doit agir", a tweeté de son côté le député PS Christophe Castaner, soutien d'Emmanuel Macron. Une décision du bureau de l'Assemblée remontant à 2011 "rend obligatoire la déclaration de tout don ou avantage d'une valeur supérieure à 150 euros", et peut amener à la prise des sanctions disciplinaires en cas de manquements.