Fillon : "des comportements inacceptables" à Sivens

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le député de Paris regrette l’attitude des écologistes. "Que dirait-on si c’était l’extrême-droite qui se comportait comme cela ?"

L’INFO.Après la mort de Rémi Fraisse dans des circonstances pour l’heure indéterminées autour du barrage de Sivens, l’heure est à l’émotion. Invité mardi matin d’Europe 1, François Fillon a d’abord jugé que "la mort d’un homme qui se bat pour ses idées, dans la démocratie, est un drame. Et naturellement, il doit y avoir une enquête. Je n’ai pas de doute qu’elle aura lieu et qu’elle déterminera les responsabilités."

>> LIRE AUSSI - Barrage de Sivens : Rémi Fraisse victime d'"une explosion"

"Que dirait-on si c’était l’extrême-droite qui se comportait comme cela ?" Mais l’ancien Premier ministre avait un autre message à faire passer. "Ceux qui font de la violence politique une arme désormais systématique contre tous les projets d’infrastructures ont leur part de responsabilité dans cette mort. On est dans une démocratie, il y a des élections, des choix qui sont faits par les Français. Quand on n’est pas d’accord avec ces choix, il y a la justice. Ce qu’il se passe à Nantes ou à Notre-Dame-des-Landes, ce sont des comportements inacceptables. Que dirait-on si c’était l’extrême-droite qui se comportait comme cela ?"

>> LIRE AUSSI - Barrage de Sivens et Notre-Dame-des-Landes, même combat ?

Dans son viseur, François Fillon cible "en particulier les Verts. On dit que c’était des casseurs au premier rang de la manifestation. En réalité, ce sont des extrémistes politiques ! Je ne dis pas que les Verts les soutiennent, mais ils sont ensemble et, d’une certaine façon, ils agissent ensemble".

L’intégralité de l'entretien en vidéo :



François Fillon à propos du budget : "Ces...par Europe1fr

>> ON RÉCAPITULE - Le point sur l'affaire du barrage de Sivens