Fabius : "Paris, capitale mondiale de la résistance contre le terrorisme"

  • A
  • A
Partagez sur :

GRAND RENDEZ-VOUS - Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères a dénoncé l'instrumentalisation de l'islam par les terroristes : "leur seul religion, c’est la barbarie."

L'INFO. Alors que la France a été frappé à plusieurs reprises par des actes terroristes sans précédent, et que le peuple s'apprête à défiler en masse dans les rues, Le Grand Rendez-vous Europe 1-i-TELE-Le Monde a accueilli dimanche Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. Pour lui, "les attaques terroristes n’ont pas de précédent. La réaction des Français et du monde est aussi sans précédent. Cet après-midi, Paris sera la capitale mondiale de la résistance contre le terrorisme et de la défense des libertés. Chacun dans le monde a compris qu’on attaque la France à cause de ce qu’elle est et de ce qu’elle fait. La France, c’est le pays des libertés. John Kerry a dit que l’idée de la liberté est née ici. Parfois on l’oublie. La France, c’est un pays qui, partout, dans le monde, agit pour défendre la liberté."

>> LIRE AUSSI - Cinq choses à savoir sur les marches de dimanche

"La planète entière a été frappée par la barbarie". Interrogé sur l’organisation de la manifestation de dimanche, qui verra défiler nombre de dirigeants politiques du monde entier, Laurent Fabius estime que "la planète entière a été frappée par la barbarie. Et la France n’est pas une nation comme tout le monde. A travers le monde, les dirigeants se sont rendus qu’ils fallaient qu’ils soient là. L’organisation, c’est le travail du chef de l’Etat, du Premier ministre et le mien. Mais en voyant toutes ces personnalités rassemblées, on se dit que la lutte contre le terrorisme est une cause mondiale et que la France compte dans le monde."

>> LIRE AUSSI - ,Dimanche, Paris se mue en capitale du monde

fabius

"S’élever avec force contre tout ce qui pourrait relever de l’islamophobie". Laurent Fabius a catégoriquement rejeté l’idée que la marche de dimanche après-midi soit, aussi, une "marche de la peur" : "certainement pas ! Les terroristes veulent deux choses et il faut faire exactement l’inverse de ce qu’ils veulent. Ils veulent nous effrayer et nous diviser. Nous, nous devons résister et être uni. C’est vrai pour la France et le reste du monde. La vraie religion des terroristes, ce n’est pas l’islam, qu’ils trahissent et qu’ils insultent. Leur seule religion, c’est la barbarie. Le terrorisme, c'est une saloperie. Il faut éviter les amalgames et s’élever avec force contre tout ce qui pourrait relever de l’islamophobie. Il y a des risques et c’est ce que veulent les terroristes".

>> LIRE AUSSI - Incendie d'un journal allemand qui a publié des dessins de Charlie Hebdo

"Une analogie" avec le 11-Septembre. Voit-il dans les attentats des derniers jours un lien avec ce qu’ont vécu les Etats-Unis lors du 11-Septembre ? "On ne va pas faire des comparaisons macabres en terme de nombre de monde. Mais en termes d’onde de choc, il y a une analogie. Vous vous souvenez probablement où vous vous trouviez le 11-Septembre. On se souviendra tous de ce qu’on faisait au moment de ces attaques terroristes en France."

>> LIRE AUSSI - Mourad Boudjellal : "le 11-Septembre de la presse"

"Frappé par la détermination du président de la République". Dans une allocution aux Français, François Hollande a déclaré que la menace terroriste n’était pas terminée sur la France. "J’ai une certaine expérience politique. J’ai vécu beaucoup de crises, notamment avec François Mitterrand, et je dois dire que j’ai été frappé par la détermination du président de la République dans ces circonstances. Je tenais à le dire. C’est dans les moments difficiles que l’on voit la vérité des êtres".



Laurent Fabius : "Frappé par la détermination...par Europe1fr

"Il y a sans doute de nouvelles mesures à prendre". Alors que Nicolas Sarkozy, ainsi que d’autres responsables politiques, réclament un renforcement de la politique anti-terroriste, Laurent Fabius a assuré avoir discuté de cette question avec Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur : "des choses ont été faites récemment. Une loi très importante a été votée à la quasi-unanimité, qui permet notamment d’intervenir davantage sur Internet, ce qui est un des problèmes, d’empêcher certains Français qui voudraient partir faire le djihad de le faire. Il y a sans doute de nouvelles mesures à prendre. Par exemple, au niveau européen, un recensement de tous ceux qui voyagent, qui pour le moment est bloqué. Il y a aussi des mesures à prendre en plus sur le Net, car cela a un effet de contamination, de mimétisme. Tout ce qui est appel au terrorisme doit être bloqué."



Laurent Fabius : "Il y a sans doute de...par Europe1fr