En Suède, Macron défend un modèle social basé sur le "consensus"

  • A
  • A
En Suède, Macron défend un modèle social basé sur le "consensus"
Le président était en Suède pour un sommet social de l'Union européenne à Göteborg.@ LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :

Lors d'un sommet en Suède, Emmanuel Macron a déclaré que la France devait s'inspirer du modèle suédois avec une "vraie convergence de vues" avec les partenaires sociaux.

Emmanuel Macron a estimé vendredi que le modèle social français devait s'inspirer de la Suède pour réussir à "créer un consensus" entre partenaires sociaux, qui doivent "sortir de leurs guerres de positions". "Ce qu'on doit apprendre du modèle suédois est la capacité à créer un consensus", a-t-il lancé à l'issue du sommet social de l'Union européenne à Göteborg, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven.

"Tradition du dialogue". "Jusqu'ici la loi permettait aux partenaires sociaux de ne jamais se mettre d'accord car la loi décidait de tout. Les partenaires sociaux décidaient des choses accessoires donc avaient le luxe de ne jamais se mettre d'accord et de ne pas être en charge du réel. Quand vous êtes en charge du réel, vous devez prendre en compte les contraintes économiques et sociales" a lancé le président français. "Le modèle suédois repose sur une tradition du dialogue social avec une vraie convergence de vues. Il est normal que les intérêts ne soient pas les mêmes, mais pas normal qu'ils ne soient pas convergents", a-t-il insisté. 

"Un bon accord n'est pas celui où un camp sort vainqueur, mais où chacun est un peu vainqueur, car l'entreprise est une communauté de personnes", a aussi estimé Emmanuel Macron. Il faut "réduire la conflictualité" en France, a-t-il conclu, en évoquant la mobilisation contre la réforme du code du travail