Duflot : l'abandon du droit de vote des étrangers, "c'est triste"

  • A
  • A
Duflot : l'abandon du droit de vote des étrangers, "c'est triste"
@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

DÉCEPTION - Manuel Valls a définitivement enterré le droit de vote pour les étrangers aux élections locales. Cécile Duflot est, une nouvelle fois, extrêmement déçue. 

INTERVIEW

Le droit de vote pour les étrangers aux élections locales ne verra pas le jour sous le quinquennat de François Hollande. Manuel Valls a définitivement enterré l'idée, mardi soir devant des étudiants de Sciences-Po Paris. Pour Cécile Duflot, "c'est triste d'entendre un responsable politique dire 'nous ne tiendrons pas nos promesses". 

"Les engagements ne sont pas tenus". Invitée mercredi matin sur Europe 1 à évoquer la reprise des travaux à Notre-Dame-des-Landes, la coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée a déploré cet abandon de la promesse du candidat Hollande. "Quel sens ça donne à la démocratie quand ceux qui se sont engagés dans une campagne ne tiennent pas parole", a interrogé Cécile Duflot. "C'est d'ailleurs tout le problème que nous avons eu, nous écologistes, avec ce gouvernement. Nous avons voulu travailler ensemble. Simplement, les engagements ne sont pas tenus". 

"Le principal problème qu'on vit dans notre démocratie dans notre pays, c'est qu'une partie des citoyens ne peuvent plus faire confiance en leurs politiques et ça, c'est dramatique", déplore Cécile Duflot.