Dray : "le PS est à refonder totalement"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le vice-président du Conseil général d’Ile-de-France appelle la gauche à se réveiller.

L’INFO. Dimanche soir, la gauche a subi une déculottée lors du second tour des élections départementales. Invité lundi matin d’Europe 1, Julien Dray, vice-président du Conseil général d’Ile-de-France, ne dit pas autre chose et estime que sa famille doit en tirer des conclusions.

"J’avais dit il y a quelque mois que le PS pouvait mourir". "Il faut en tirer des leçons, il faut que cela bouge ! Etait-ce une défaite électorale ou vient-elle de plus loin ? Pour moi, elle vient de loin, elle est une défaite qui pose des problèmes sur l’identité de la gauche aujourd’hui. J’avais dit il y a quelque mois que le PS pouvait mourir. Il est à refonder totalement. Il faut recommencer à 0. Il y  a une division mortifère, des procès en sorcellerie permanent", a-t-il estimé.

"Il faudra des inflexions importantes."Interrogé sur les attaques de la gauche de la gauche, qui ont commencé dès dimanche soir, Julien Dray regrette et rappelle qu’il "faut travailler ensemble et c’est une responsabilité collective. On a tous le réflexe naturel de trouver un responsable pour se dire que ce n’est pas soi-même qui est en cause, mais l’autre. Quand on est au pouvoir, il y a toujours une responsabilité, donc il va falloir entendre le message. Il faudra des inflexions importantes."

Des inflexions, donc un coup de barre à gauche, comme le réclament les frondeurs ? "Cela ne se réduit pas à cela. A gauche de quoi ? Par rapport à quoi ? Quand vous avez un vote comme hier autour du FN, il y a des questions importantes qui se posent, sur l’avenir de la France, sur son rôle… Ce sont à ces questions-là qu’il faut répondre !" Le candidat de gauche est-il déjà éliminé dans la course à la présidentielle de 2017 ? "Non, mais il est sacrément menacé…"

>> L'intégralité de l'entretien en vidéo :



>> LIRE AUSSI - Départementales : une déculottée pour la gauche

>> LIRE AUSSI - Elections départementales 2015 : les résultats du second tour

>> LIRE AUSSI - Départementales : et un, et deux, et troisième tour !

>> LIRE AUSSI - A quoi ressemble le quotidien d’un conseiller départemental ?