INFO E1 - Législative dans le Doubs : Sarkozy favorable au "ni-ni"

  • A
  • A
INFO E1 - Législative dans le Doubs : Sarkozy favorable au "ni-ni"
@ AFP
Partagez sur :

Le président de l'UMP a dit à ses proches qu'il ne veut ni appeler à voter FN, ni PS, lors du second tour de la législative partielle dimanche.

Dans le Doubs, Nicolas Sarkozy ne veut ni appeler à voter PS, ni FN. C'est, selon nos informations, ce qu'a dit le président de l'UMP à ses proches dimanche soir après le premier tour de la législative partielle dans le Doubs. Le candidat socialiste est arrivé deuxième avec 28,85% des voix, derrière Sophie Montel, la candidate FN (32,60%) et devant le candidat de l'UMP Charles Demouge, éliminé avec 26,54% des voix, dans cette élection organisée après le départ de Pierre Moscovici à la Commission européenne.

>> LIRE AUSSI - Doubs : une "remobilisation de la gauche", vraiment ?

La position à adopter pour le second tour divise l'UMP. Faut-il appeler à faire barrage contre le FN ? La position officielle sera annoncée mardi soir, après consultation du bureau national. Mais Nicolas Sarkozy se dit pour sa part adepte du "ni, ni". En adoptant cette posture, il rejoint ainsi Thierry Mariani ou encore Gérard Darmanin.

Mais l’ancien chef de l’État s'oppose à d'autres membre de son camps, à commencer par Nathalie Kosciusko-Morizet et l'ancien ministre UMP Dominique Bussereau. La première voterait socialiste "à titre personnel" et le second appelle publiquement à faire front au FN.