Djihadistes français : Dupont-Aignan propose de "rouvrir Cayenne"

  • A
  • A
Djihadistes français : Dupont-Aignan propose de "rouvrir Cayenne"
@ Reuters
Partagez sur :

RIEN QUE ÇA - Le président de Debout la France a suggéré de rouvrir un centre de détention en Guyane.

"Rouvrir Cayenne", voilà la solution préconisée par Nicolas Dupont-Aignan, président du mouvement Debout la France, pour éloigner les Français revenus du djihad. "Je propose qu'on rétablisse à Cayenne un centre de détention qui permette d'isoler ces fous furieux", a expliqué jeudi, sur Sud Radio, le député-maire de Yerres, dans l'Essonne.

>> LIRE AUSSI - Qui est Mickaël Dos Santos, le deuxième bourreau français de l'EI ?

"Pas le rétablissement du bagne". Une suggestion qui "je sais, va faire hurler, mais ça m'est égal", a-t-il expliqué. "Je considère que quand un Français se livre au djihad, il doit à son retour en France être assigné à résidence et éloigné". "Je ne propose pas le rétablissement du bagne", a-t-il précisé, mais "un centre de détention". Un Guantanamo à la française ? "Dans des conditions humaines, sous le respect de la justice", a répondu l'ex-candidat à l'Elysée. Pour lui, "il faut envoyer un message très clair : si vous partez là-bas, vous ne reviendrez pas dans les mécanismes habituels de notre justice. Il y aura une justice d'exception".

La Guyane française a accueilli plusieurs bagnes où furent détenus notamment des communards, Alfred Dreyfus, mais aussi des prisonniers de droit commun. La déportation à Cayenne fut supprimée après la Première guerre mondiale.

>> LIRE AUSSI - État islamique : ils appellent au djihad en français