Deux maires de Lorraine refusent d'accueillir les migrants de Calais

  • A
  • A
Deux maires de Lorraine refusent d'accueillir les migrants de Calais
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Deux maires de Lorraine s'opposent à l'accueil de migrants venus de la jungle de Calais. 

Les maires de Etival-Clairefontaine (Vosges) et de Pexonne (Meurthe-et-Moselle) refusent d'accueillir des migrants issus de la jungle de Calais, comme l'a relevé L'Express.fr

"Potentiel heurts entre les gens". Pour le maire d'Etival, Christian Fegli, c'est la possibilité de troubles entre les migrants et les 2.600 habitants qui lui font prendre cette décision. Au micro de France Inter le 8 novembre, il explique que ce possible accueil, proposé par le préfet, est "une inquiétude d'un maire qui doit gérer de potentiels heurts entre des gens". La décision a été actée lors d'un vote cette semaine en conseil municipal.

"À l'État d'assumer ses responsabilités". Du côté de Pexonne, commune de 380 habitants, c'est la sous-préfète qui a proposé l'accueil de 50 migrants dans la ville. Une décision mal vécue par le maire Dominique Foinant qui explique à l'Est Républicain que "c'est à l'État d'assumer ses responsabilités et non pas au maire de Pexonne".

Volonté du gouvernement de vider la jungle de Calais. Ces décisions s'inscrivent contre la volonté du gouvernement qui a présenté un plan en octobre pour vider la jungle de Calais où vivent encore 6.000 personnes dans des conditions sanitaires déplorables. 

>> Mais, au fait, un maire a-t-il le droit de refuser des réfugiés ?