Dépénaliser l'homosexualité ? En 81, Fillon disait "non"

  • A
  • A
Dépénaliser l'homosexualité ? En 81, Fillon disait "non"
Le vote de François Fillon contre la dépénalisation de l'homosexualité en 1981 pourrait lui porter préjudice, 31 ans plus tard.@ MaxPPP
Partagez sur :

RETOUR DE BÂTON - En 1981, l’ex-Premier ministre a voté contre la dépénalisation de l’homosexualité.

La phrase. "Un ancien Premier ministre dont je crois qu’il a voté contre la dépénalisation de l’homo(sexualité)…" Malgré le lapsus (elle a dit "homophobie"), Elisabeth Guigou a mis en lumière vendredi à l’Assemblée un vote potentiellement embarrassant pour François Fillon, quand il avait voté en 1981 contre la dépénalisation de l’homosexualité. L’information, révélée jeudi par Midi Libre, commence à faire bouillir les réseaux sociaux. Et l’actuelle majorité de gauche la reprend donc à son compte.

 Colette Capdevielle, député PS des Pyrénées-Atlantiques, s'en est immédiatement félicitée sur Twitter :



En 1981, le jeune Fillon vote "non". C’est le 20 décembre 1981 que la dépénalisation de l’homosexualité, portée par la députée Gisèle Halimi et le ministre de la Justice Robert Badinter, est examiné à l’Assemblée. A droite, au milieu des Chirac, Seguin, Gaudin, Debré, Chaban-Delmas, Soisson, Léotard se trouve un jeune député, de la Sarthe, benjamin de l’Assemblée, âgé de seulement 27 ans : François Fillon. A sa décharge, c'est donc comme ses glorieux aînés que le futur ex-Premier ministre s’oppose à l’article unique de la loi, finalement adoptée par 327 voix contre 155.

fillon-contre

Twitter s’enflamme. Sur le réseau social, les condamnations n’ont pas traîné. Petit florilège :