Départementales : Le Maire parie sur "une éclipse totale du PS"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ancien ministre admet que, pour le moment, l'UMP n'est pas prête à propose rune autre politique aux Français.

L'INFO.Le premier tour des élections départementales, c'est déjà dimanche ! A droite, on mise beaucoup sur ce scrutin pour peser partout sur le territoire et infliger une nouvelle claque électorale à la gauche. Invité d'Europe 1 vendredi matin, Bruno Le Maire député de l'Eure et membre du bureau national de l'UMP, a assuré qu'il se prépare "une sanction forte du PS et de la majorité en place".

"Non, nous ne sommes pas prêts". "Il y aura une éclipse totale du PS dimanche, qui est due à la manière dont François Hollande et Manuel Valls font de la politique depuis deux ans et demi, qui est une manière totalement dépassée, obsolète, dont les Français ne veulent plus", a jugé le député UMP de l'Eure. L'opposition aurait donc une autre vision, un autre projet pour la France ? "Non, nous ne sommes pas prêts. Est-ce que nous sommes crédibles ? Non, pas encore. Est-ce que nous gagnons en crédibilité, mois après mois ? Oui, je le crois !"

"Le FN est une impasse pour notre pays". Interrogé sur les déclarations de Nicolas Sarkozy, qui a promis "la guerre" à Marine Le Pen, Bruno Le Maire a réinterprété à sa sauce les propos de son président, assurant qu'il ne "s'agit pas de guerre en matière électorale. La guerre, c'est contre le terrorisme. Il s'agit juste de confrontation projet contre projet. Le FN est une impasse pour notre pays. Fermer nos frontières ruinera tous nos producteurs, industriels ou agriculteurs. Expliquons-le aux Français !"

Est-ce à dire qu'en vue du troisième tour - l'élection des présidents des conseils généraux – l'UMP ne s'associera aucunement aux FN ? "Aucune alliance et aucune voix du FN !"

>> L'intégralité de l'entretien en vidéo :



>> LIRE AUSSI - Départementales : Sarkozy déjà dans l'entre-deux-tours

>> LIRE AUSSI - Pourquoi les départementales sont un piège pour l'UMP

>> LIRE AUSSI - Sarkozy promet "la guerre" à Marine Le Pen

>> LIRE AUSSI - Les départementales, premier crash-test pour Sarkozy