Départementales : la carte des cantons ciblés par le FN

  • A
  • A
Départementales : la carte des cantons ciblés par le FN
@ AFP
Partagez sur :

ENQUÊTE E1 - Le parti de Marine Le Pen s'interdit tout pronostic chiffré, mais fonde de grands espoirs sur les cantons où il a cartonné aux européennes.

A un mois des élections départementales, les sondages se suivent et se ressemblent. Le Front national est à chaque fois donné en tête : 30% selon l'Ifop, devant l'UMP à 28% et le Parti socialiste à 20%. Un score élevé, mais qui ne se traduira pas forcément en nombre d'élus, puisqu'il ne s'agit pas d'un scrutin à la proportionnelle. C'est pourquoi le FN affiche des ambitions prudentes, sans se risquer au moindre pronostic chiffré. Le parti a tout de même étudié minutieusement la carte électorale pour analyser ses zones de force.

>> LIRE AUSSI - Départementales : le FN en tête selon un sondage

132 cantons à plus de 38%. Les frontistes ont compilé ses scores aux élections européennes, canton par canton, pour établir la liste des territoires les plus favorables. Selon ce document que s'est procuré Europe 1, le FN a ainsi passé la barre des 38% dans 132 cantons sur 2.054 en mai dernier. Ces 132 cantons sont répartis sur 26 départements.

>> La carte des 20 cantons les plus favorables au Front national :

Dynamique dans le Nord. Dans le détail, il apparaît que c'est dans le Pas-de-Calais que le FN a réalisé ses meilleures performances : 21 cantons de ce département figurent dans cette liste, dont trois où le FN affiche 48% des voix au minimum. Le Nord, l'Aisne, la Somme, l'Oise lui ont également offert des scores élevés. La dynamique semble donc plus importante au nord que dans le Sud-Est, terre traditionnellement favorable au FN.

>> LIRE AUSSI - Les élections départementales en 5 chiffres

Conquérir un département sera compliqué. Ces indicateurs ne garantissent pas d'avoir des élus car le scrutin majoritaire reste compliqué pour le parti de Marine Le Pen. Ils n'assurent pas non plus de remporter des exécutifs départementaux, puisqu'il faut conquérir la majorité des cantons d'un département pour le contrôler. Le FN a tout de même quelques espoirs dans l'Aisne, la Somme, l'Oise ou le Vaucluse, où un canton sur deux l'a porté en tête aux européennes. Le FN nourrit aussi des ambitions dans le Var : il est fort dans la plupart des cantons et c'est dans ce département qu'il a le plus d'élus. Mais même s'il ne gagne aucune présidence de département, le FN pourra de toute façon mettre en avant sa forte progression et le développement de son ancrage local : il ne dispose actuellement que d'un seul conseiller général.

>> LIRE AUSSI - Ces élections départementales dont on ne connaît pas les enjeux