Départementales : dans le Vaucluse, "un accord" gauche et droite

  • A
  • A
Départementales : dans le Vaucluse, "un accord" gauche et droite
@ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

Les présidents des conseils départementaux seront élus jeudi. Parfois au prix d'arrangements.

L'INFO. Jeudi, les conseillers départements élus dimanche dernier vont choisir leurs présidents dans les 101 assemblées départementales. Certains votes seront scrutés plus que d'autres. Ce sera notamment le cas du Vaucluse, où le scrutin devrait se jouer…à l'âge. Et à ce petit jeu, c'est l'UMP qui devrait récupérer la présidence grâce aux 71 ans de Maurice Chabert. Mais s'il y a peu de suspense sur l'issue du scrutin du jour, l'enjeu, c'est la suite.

"Un contrat moral avec des socialistes de bon sens". Gagner une présidence sur un point de procédure, c’est une chose, faire tourner un département au quotidien sans majorité en est une autre. Depuis dimanche, donc,  la gauche et la droite républicaine se parlent pour trouver un moyen de gouverner en bonne intelligence. Des discussions fructueuses à entendre le probable futur président UMP Maurice Chabert au micro d'Europe 1 : "la gauche classique et la droite républicaine ont tout intérêt à s'entendre. Il y a un contrat moral avec des socialistes de bon sens".

Réponse de  l’ancien patron socialiste du Vaucluse, Claude Haut : "Il y a un accord. C'est quelqu'un avec qui on doit pouvoir discuter. Chaque fois que l'on se voit, on ne s'envoie pas des claques. On se parle". Le Vaucluse ne devrait donc pas connaître de blocage dans les prochaines années, ses budgets seront votés et l’administration fonctionnera au mieux. Mais la bataille politique, elle, ne fait que commencer.

"Toujours des grandes manœuvres entre les appareils PS et UMP".Le Front national, qui rêvait de conquérir ce département, a désormais les yeux déjà rivés sur les régionales de décembre prochain. Et cette alliance de circonstance entre l'UMP et le PS lui donne déjà des arguments. "Nous constations qu'il y a toujours des grandes manœuvres entre les appareils PS et UMP. Nous aurons évidemment tout le loisir de dénoncer le système UMPS puisqu'il sera, là, concrètement démontré", promet déjà le chef de file des élus FN, Hervé de Lepineau.

>> LIRE AUSSI - Le Vaucluse, un département impossible à gouverner ?

>> LIRE AUSSI - Départementales : le Vaucluse à l'épreuve de la charte du FN

>> LIRE AUSSI - Le FN ne dirigera pas de département