Départementales : le FN en tête des intentions de vote

  • A
  • A
Départementales : le FN en tête des intentions de vote
@ Fred Dufour/AFP
Partagez sur :

SONDAGE EXCLUSIF - Selon un sondage Ifop pour Europe 1 et Le Figaro, le FN arrive en tête des intentions de vote avec 30% des voix, devant l’UMP-UDI (29%) et le PS (19%).

Le FN arrive en tête des intentions de vote, avec 30% des voix pour le premier tour des départementales, le 22 mars, selon un sondage exclusif Ifop pour Europe 1 et Le Figaro, publié dimanche.

Le FN devant l’UMP-UDI, le PS loin derrière. Interrogés sur leur intention de vote au premier tour des élections départementales, 30% des sondés ont assuré que leur choix se porterait sur le parti frontiste. L’UMP-UDI arrive juste après avec 29% des intentions de vote. Loin derrière, on retrouve le Parti socialiste, en troisième position avec 19% des voix.

Derrière ce tiercé arrivent ensuite le Front de gauche (6%), les candidats divers gauche (5%) et les candidats divers droites (5%). Europe Ecologie-Les Verts recueille pour sa part seulement 3% de voix, le MoDem et l'extrême gauche moins de 0,5%.

"Le FN risque d'être le vainqueur symbolique du premier tour mais..." "On retrouve un FN 'attrape-tout', qui prend des électeurs de gauche, qui prend 16 % des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour. Mais ces départementales comptent deux tours et, dans ce cadre là l'UMP et le bloc de droite - c'est-à-dire l'addition UMP-UDI-MoDem-divers droite - obtiendrait 34% et apparait ainsi très bien placé pour gagner de nombreux conseils départementaux", analyse  Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. Et le sondeur de conclure :  "Le FN risque d'être le vainqueur symbolique du premier tour mais, compte tenu des réserves de voix dont dispose la droite, c'est sans doute l'UMP qui emportera très nettement la mise le 29 mars prochain".

Le FN séduit en zone rurale. Le Front national séduit 41% des électeurs âgés de 35 à 49 ans. Par ailleurs, les habitants des communes rurales portent majoritairement leur vote sur le parti frontiste (42%), alors que dans ces même zones l’UMP-UDI recueillent 20% des voix, tout comme le PS. A l’inverse, les sondés habitant en région parisienne votent à 42% pour l’UMP-UDI, à 24% pour le PS et à 22% pour le FN.

Le électeur FN, les plus sûrs de leur choix. Les électeurs les plus sûrs de leur choix sont ceux du Front national. 86% des électeurs du FN se disent en effet “sûr de leur choix” et ne comptent pas “changer d’avis". Ils sont 74% pour l’UMP-UDI, 73% pour le PS et 71% pour les candidats du Front de gauche.

Un taux d'abstention à 54%. Quid de l’abstention ? Elle devrait s’élever à 54% selon le sondage Ifop pour Europe 1 et Le Figaro. Un taux d’abstention comparable à celui des élections cantonales de 2011, où il était de 56% contre 44% de participation.

>> Enquête réalisée en ligne du 11 au 13 mars auprès auprès d’un échantillon de 1.473 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1.567 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (hors ville de Paris et métropole de Lyon). Méthode des quotas.

>> A ECOUTER - Départementales : les jeux sont-ils faits ?

>> LIRE AUSSI - Départementales : la facture risque d'être salée pour le PS

>> LIRE AUSSI - Départementales : les ministres sont-ils les bienvenus sur le terrain ?

>> LIRE AUSSI - Départementales : le FN affiche ses ambitions