Découvrez ce que les Français écrivent à Hollande

  • A
  • A
Découvrez ce que les Français écrivent à Hollande
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Europe 1 a pu consulter la synthèse de ce courrier en septembre. Très riche d'enseignements.

Des courriers scrutés de près. Chaque mois, le président de la République reçoit à l’Élysée environ 24.000 courriers de Français. Soit environ 800 par jour. Si la plupart de ces missives concernent des demandes précises, comme un logement ou un emploi, d’autres expriment une opinion plus générale. Et ce sont ces lettres-là qui intéressent les services du chef de l’Etat. Ces missives sont synthétisées tous les mois dans une note extrêmement détaillée remise au président de la République. Seuls François Hollande et le secrétaire général de l’Elysée Pierre-René Lemas sont destinataires de cette note. Mais Europe 1 a pu en exclusivité consulter celle de septembre. Et les enseignements sont nombreux.  

Tous les sujets d'actualité sont abordés... Les Français réagissent très précisément aux sujets d’actualité. En septembre, la  rentrée scolaire, le travail le dimanche ou encore la Syrie ont été cités par les Français dans leur courrier.

... mais la fiscalité est le sujet n°1. "Avec près de 900 courriers (‘provoqués par la réception des avis d'imposition’, précise la note, ndlr), de nombreux témoignages relaient un sentiment d'incompréhension face à l'augmentation de l'impôt sur le revenu", peut-on ainsi lire. Autre sujet largement abordé : la  sécurité : "se référant à l'affaire du bijoutier de Nice, mais aussi à l'affaire Fiona, les correspondants portent un regard critique sur le projet défendu par la garde des Sceaux et craignent que la nouvelle législation contribue à l'augmentation de la délinquance...", peut-on lire sur le document confidentiel. Voilà François Hollande prévenu.

déclaration de revenus, impôts, fiscalité, 930*620

© MAXPPP

Prendre le pouls de la société. Le chef de l’État prend la chose très au sérieux. Quand il a été élu président, il s’est très rapidement rendu au service "courriers" de l’Elysée, situé quai Branly. Là, pas moins de 86 personnes travaillent à temps plein sur les lettres reçues par le président. Et c’est à la demande de François Hollande que les notes de synthèse mensuelles ne cachent rien de l’exaspération des Français. Le chef de l’État estime que cela lui permet de prendre le pouls de la société. Plusieurs conseillers élyséens assurent par ailleurs que le contenu des lettres peut déclencher l’idée d’un déplacement dans une région en particulier ou sur un thème précis, ou encore influencer un paragraphe dans un discours du chef de l’État.

Si l’Élysée apporte autant de soins au traitement des courriers, c'est que le palais présidentiel a décidé de rompre avec l'équipe précédente en termes de sondage. Nicolas Sarkozy dépensait deux millions d'euros mensuels pour des études d'opinion, François Hollande, lui, ne débourse pas un centime. Les lettres des Français sont donc un thermomètre important de l'opinion. Et la patronne du service correspondance de l'Elysée confie qu'elle constate un parallélisme stupéfiant entre les prises de positions exprimées dans la synthèse et les sondages qu'elle lit dans la presse.

Des courriers de soutien. L’un des enseignements de la synthèse qu'Europe 1 a pu consulter, c’est aussi que François Hollande ne reçoit pas seulement des lettres négatives. "Les témoignages de soutien sont stables. Ils mettent en avant votre méthode axée sur le temps long", peut-on ainsi lire dans un paragraphe au début de la note de septembre. "Une centaine de personnes vous félicitent pour vos prises de position sur la Syrie et des dizaines saluent le discours que vous avez prononcé à Oradour-sur-Glane", poursuit le document. Certains Français, une minorité tout de même, prennent donc leur plume pour féliciter le chef de l’Etat.

Au fait, c’est gratuit ! Et si autant de Français écrivent au président de la République, c’est peut-être qu’ils savent que c’est totalement... gratuit. En effet, si votre enveloppe fait moins de 20 grammes, pas besoin de timbre. Il suffit d’écrire "François Hollande, présidence de la République", et le courrier arrive à l’Élysée. Le président de la République tient par ailleurs à répondre lui-même à certains courriers. Chaque semaine, il exige de ses équipes qu'elles lui fassent remonter 20 courriers minimum, auxquels il répond personnellement. On lui prépare alors un texte, mais il le réécrit complètement et il signe de sa main.