Dans la caverne des cadeaux reçus par François Hollande

  • A
  • A
Dans la caverne des cadeaux reçus par François Hollande
François Hollande a reçu une dizaine de portraits de lui, venus du monde entier.@ Europe 1
Partagez sur :

Europe 1 a pu accéder à la salle forte qui renferme les cadeaux somptueux que reçoit le président de la République. 

L'ENQUÊTE DU 8H

Ils sont des milliers, entreposés dans une salle du Palais de l’Alma, quai de Branly dans le 7e arrondissement, et verrouillée par une lourde porte blindée, devant laquelle se relaient des vigiles. C’est dans cette grande pièce de 300 m² que sont entreposés les cadeaux reçus par la présidence.

Une trentaine de cadeaux par semaine. Depuis plus de 4 ans, François Hollande a reçu 2.481 cadeaux précisément, parfois jusqu'à 30 par semaine. On trouve des objets somptueux, des centaines de statuettes, comme un baobab en bronze offert par le président sénégalais, un cavalier doré du Cameroun, une vingtaine de tapis asiatiques, une grande poupée du Mexique, des portraits du président fait par des artistes du monde entier, et même des armes d'une très grande valeur.

"Le président Bouteflika fait toujours à peu près le même cadeau : un poignard, typique du pays. Il y a aussi un sabre offert par l’Arabie saoudite avec beaucoup de diamants et de petites pierres précieuses", explique à Europe 1 Luigi Ottavi, le gardien des lieux depuis 1982.

luigi

Luigi Ottavi, veille sur les cadeaux de la présidence depuis 34 ans.

cavalier

Un cavalier en laiton offert par le Cameroun.

Un trône en peau de zèbre. Impossible de savoir combien coûte précisément chaque objet, mais certains valent des fortunes. Et puis il y a des présents très étonnants. Le plus volumineux est un trône offert par l'Afrique du Sud, en cuir et peau de zèbre. "À l’arrière de celui-ci, on reconnait la tête de la bête, il sent même un peu. C’est pas commun de voir ça", détaille Luigi Ottavi. "Le président de la République les voit, il ne s’appuie par sur leur valeur. Parfois je le rencontre, et il me demande si tous ses cadeaux vont bien", s’amuse le conservateur.

fauteuil

Un fauteuil en cuir et zèbre offert par l’Afrique du Sud.

La chapka du président kazak. François Hollande a également reçu des objets plus symboliques : des ballons de foot, des guitares hawaïennes ou encore des tongs africaines. On se souvient évidemment de la chapka beige offerte par le président Kazak. La photo de François Hollande avec cette coiffe sur la tête à fait le tour du web et du monde. Depuis, la chapka est rangée dans un plastique, à l'abri des regards... moins on en parle, mieux c'est.


Des dizaines de parapluies. Le chef de l'Etat, qui a prononcé de nombreux discours sous la pluie, a déclaré un jour avec humour : "gouverner c'est pleuvoir". Depuis, François Hollande a reçu des dizaines de parapluies, aussi bien offert par des anonymes que par des délégations officielles un peu taquines.

Les cadeaux de la première dame. Dans le Palais de l’Alma, on trouve également une étagère qui porte l'inscription : "Cadeaux Madame". Elle renferme les biens destinées à l'ancienne première dame, Valérie Trierweiler. On y trouve notamment un coffre d'un bois rare et des statuettes.

La propriété des Français. Ces cadeaux officiels, remis lors d'une cérémonie ou pendant un déplacement à l'étranger, sont la propriété de la République. Ils appartiennent à tous les Français, en quelque sorte. Ainsi, lorsque François Hollande quittera l'Elysée, il ne les gardera pas, mais en choisira la destination. Deux possibilités s’offrent à lui : soit il les lègue au Mobilier national pour décorer et meubler les ministères et les préfectures, ce qu'avait fait Nicolas Sarkozy, soit il crée un musée pour les exposer. C'est ce qu'a fait François Mitterrand à Jarnac, en Charente, et Jacques Chirac à Sarran, en Corrèze.

Enfin, il y a quelques cadeaux personnels, adressés directement à François Hollande, et qu’il pourra garder après son mandat à L'Elysée, comme Philae, son chien qui lui a été offert par une association canadienne.