Crash de l'A320 : Hollande promet que "toute la lumière sera faite"

  • A
  • A
Crash de l'A320 : Hollande promet que "toute la lumière sera faite"
@ AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Partagez sur :

RECUEILLEMENT - Les trois dirigeants se sont recueillis dans la "chapelle ardente" et ont rendu visite aux équipes de secours.

François Hollande s'est rendu mercredi sur les lieux du crash de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, en compagnie de la chancelière Angela Merkel et du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

Recueillement au programme. Les trois chefs d'Etat sont arrivés peu après 14h. Le président français et la chancelière allemande ont brièvement survolé en hélicoptère la zone du crash avant de se poser à Seyne-Les-Alpes, lieu où a été installé le poste de contrôle des secouristes. Le président du gouvernement espagnol les a rejoints quelques instants plus tard en voiture.

Tous trois ont ensuite rencontré les responsables de la gendarmerie, de la sécurité civile, des pompiers et des secours en montagne, mobilisés depuis mardi sur les lieux du crash. Le chef d'Etat et les deux chefs de gouvernement se sont ensuite recueillis à la salle des fêtes, dont le premier étage a été aménagé en "chapelle ardente". Une visite des dispositifs de secours et des échanges avec les services de l'Etat mobilisés sont également au programme.

Merkel-Hollande

© Hollande : "Tout sera mis en oeuvre pour remettre les corps aux famille" (JEFF PACHOUD / AFP)

"Remettre les corps aux familles". Dans une brève allocution aux côtés d'Angela Merkel et de Mariano Rajoy, François Hollande a promis que "tout sera mis en oeuvre" pour "retrouver, identifier et remettre aux familles" les corps des victimes de cette catastrophe. Le chef de l'Etat a par ailleurs salué le travail des équipes de secours. Quelques minutes après François Hollande, Angela Merkel a rendu hommage aux victimes et aux 72 ressortissants allemands présents sur le vol 4U9525. 

Infog-Crash-A320

"Une deuxième boite noire est recherchée". Le président français, qui a promis que "toute la lumière" serait faite, a également précisé qu'une "deuxième boîte noire est recherchée". "Son enveloppe a été repérée, des hommes sont sur place pour chercher, chercher encore", a-t-il rajouté. 

Le rappel des faits. Un Airbus A320, de la compagnie allemande Germanwings, s'est écrasé mardi dans une zone très difficile d'accès du sud des Alpes. Le crash a eu lieu entre Digne-les-Bains et Barcelonnette, dans la vallée de la Blanche, loin de toute habitation ou route d'accès. L'avion d'une filiale low cost de la Lufthansa effectuait une liaison Barcelone-Düsseldorf, entre l'Espagne et l'Allemagne. L'appareil transportait 144 passagers et six membres d'équipage. Il n'y a quasiment aucun espoir de trouver des survivants, ce qui fait de ce crash la pire catastrophe aérienne sur le territoire français depuis plus de 30 ans. Une première des deux boîtes noires de l'appareil a été retrouvée mardi et transférée à Paris pour analyse.

>> LIRE AUSSI - Crash de Germanwings : l'Allemagne est sous le choc

>> LIRE AUSSI - Crash de l'A320: quel était l'état de l'avion ?

>> LIRE AUSSI - Germanwings: une compagnie low-cost réputée sérieuse

>> EN IMAGES - Crash de Germanwings : les images des débris de l'A320

>> VIDÉO - Le zoom éco : les conséquences économiques du crash de l'A320