Corse : Valls confirme le calendrier pour la future collectivité unique

  • A
  • A
Corse : Valls confirme le calendrier pour la future collectivité unique
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

La collectivité unique remplacera en janvier 2018 l'actuelle région Corse et les deux départements.

Le calendrier de la future collectivité unique de Corse, qui doit naître le 1er janvier 2018, sera "bien sûr" tenu, affirme Manuel Valls dans une interview dans Corse-Matin lundi, où il annonce également la prolongation d'un programme d'aide économique.

Aux côtés de Simeoni et Talamoni. Le dossier de la collectivité unique, qui doit remplacer l'actuelle région et les deux départements de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, est un des principaux chantiers que doit aborder le Premier ministre lors d'un discours lundi midi devant l'Assemblée de Corse, à l'occasion de sa première visite dans l'île en tant que Premier ministre. Manuel Valls "formulera des propositions" lors de ce discours, qu'il prononcera après des prises de parole des deux dirigeants nationalistes de l'exécutif corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, annonce-t-il à Corse-Matin. Une concertation a été confiée en février au ministre Jean-Michel Baylet pour tenter de lever les désaccords sur cette question.

Vers un accord. Le calendrier du 1er janvier 2018 sera-t-il tenu ? "Bien sûr. Le gouvernement tiendra ses engagements", répond Manuel Valls, tout en maintenant son intention de légiférer par ordonnances. "Tout a été mis en oeuvre pour que, lors de mon déplacement ce lundi, un accord soit trouvé, et que le processus de ratification des ordonnances par le Parlement puisse s'enclencher", déclare-t-il. Quant à un éventuel texte de loi spécifique en lieu et place des ordonnances, "le calendrier parlementaire est déjà extrêmement serré et il faudra, de toute façon, passer par la loi pour la ratification des ordonnances. Ne perdons pas de temps, ne perdons pas de vue l'essentiel", évacue le Premier ministre.

Une aide économique. Manuel Valls annonce par ailleurs une nouvelle tranche pour le Programme exceptionnel d'investissements (PEI) pour la Corse, financé à 70% par l'Etat. Ce PEI, dont la troisième tranche (2014-2016) arrive à terme, sera doté d'une "quatrième convention d'un montant de 450 millions d'euros". Département français unique de 1811 à 1975, la Corse avait été divisée en Haute-Corse et Corse-du-Sud il y a 41 ans, devenant simultanément une région. Trois lois de 1982, 1991 et 2002 ont fixé un statut institutionnel à part, dont une collectivité territoriale dotée d'un exécutif renforcé.