Copé : "Il faut réarmer la France"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour Jean-François Copé, député-maire de Meaux, invité vendredi sur Europe 1, il faut "changer de modèle" en réinvestissant dans la sécurité des personnes et des biens.

INTERVIEW

"Aujourdhui, il y a 33% de nos dépenses, par rapport au PIB, qui sont consacrées au social, et 3% à la sécurité, au sens large du terme. Il faut changer de modèle". Sur Europe 1, une semaine jour pour jour après l'attentat de Nice, Jean-François Copé propose vendredi de "réarmer la France" en recrutant 50.000 policiers, gendarmes, magistrats, gardiens de prison et militaires. "Il faut réinvestir dans la sécurité des personnes et des biens et donner des libertés dans le monde économique et social. Car nos résultats sont mauvais, tant sur le chômage que sur la sécurité."

Désaccord avec Sarkozy. Des résultats qu’il attribue aux gouvernements qui se sont succédé depuis dix ou quinze ans, de gauche comme de droite. "Bien sûr que la gauche et la droite, ce n’est pas pareil, mais nous ne pouvons pas oublier que nous avons été battu en 2012 et que, d’un quinquennat à l’autre, nous n’arrivons ni à baisser le chômage, ni la délinquance", précise Jean-François Copé. "Nicolas Sarkozy a toujours beaucoup de mal à supporter qu’on ne soit pas d’accord avec lui. C’est bien dommage car c’est un débat qui porte sur l’avenir."

Supprimer l'aide médicale d'Etat. Pour financer son "changement de modèle", le député LR propose notamment de "supprimer l’aide médicale d’Etat, de geler un certain nombre de dépenses de la sécurité sociale, de réformer les retraites, de fusionner les départements et les régions ou de revoir le modèle d’indemnisation du chômage". Aussi, pour permettre le recrutement de 50.000 personnes, "la seule solution est de supprimer l’emploi à vie pour les 50.000 nouveaux entrants, et faire des contrats comme dans l’armée. On ne peut pas payer des fonctionnaires".