Collard : "Philippot se méprend" sur la liberté d’expression

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le député du Gard, proche du FN, s’est démarqué du secrétaire général du parti sur la campagne de dénigrement concernant "Farid" Fillon. 

INTERVIEW

Gilbert Collard n’apprécie pas la campagne de dénigrement concernant François Fillon, l’accusant de communautarisme et consistant à le rebaptiser "Farid Fillon". Il l’a dit mardi matin sur Europe 1 et au passage, il a pris ses distances avec Florian Philippot, le vice-président du Front national, qui avait évoqué la liberté d’expression pour défendre ceux qui propagent cette campagne sur internet. "Si Florin Philippot croit que c’est cela la liberté d’expression, il se méprend sur la portée symbolique de la liberté d’expression", a déclaré le député du Gard.

"La liberté d'expression, ce n'est pas un papier hygiénique". Et pour appuyer son propos, Gilbert Collard est revenu sur la polémique au cours de laquelle Laurent Ruquier, sur France 2, avait présenté Marine Le Pen dans un dessin sous forme d’étron. "On a été indignés quand on a comparé Marine à un étron et on a eu raison. Ruquier, ce jour-là, a été minable. Donc je ne vois pas pourquoi on dirait le contraire quand il s’agit de M. Fillon", a-t-il affirmé. "Ce n’est pas ça, la liberté d’expression. Ce n’est pas un papier hygiénique, on n’y écrit pas n’importe quoi dessus."

"Ce n'est pas correct, ce n'est pas convenable". Cela dit, c’est bien la forme, et non pas le fond, qui dérange Gilbert Collard. "Donner ce type de surnom, ce n’est pas intelligent, ce n’est pas habile, ce n’est pas bien. Oui, Fillon est communautariste, on le sait. Ce n’est pas la peine de lui donner ce prénom qui pose plein de problèmes. Ce n’est pas correct, ça n’est pas convenable", a insisté le député du Gard.