Christian Estrosi "demande à ce qu’on coule les bateaux de passeurs"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président de la région Paca veut anticiper la vague migratoire du printemps. Il reste déterminé à "éradiquer" le phénomène migratoire en Méditerranée et en région Paca.

Christian Estrosi ne mâche pas ses mots. Décidé à endiguer une vague migratoire au printemps qui pourrait toucher sa région, le président de la région Paca souhaite voir la mobilisation des forces internationales en Méditerranée : "si les autorités libyennes ne nous laissent pas rentrer dans leurs eaux territoriales pour empêcher le départ des migrants, il faut que le Conseil de sécurité de l’Onu et les forces internationales se mettent d’accord pour y rentrer", a-t-il tranché vendredi matin à l'antenne d'Europe 1.

"Crever tous ces zodiacs". "Par ailleurs, je demande à ce qu’on coule les bateaux de passeurs dans les ports quand ils sont vides. Et enfin, nos forces spéciales sont capables, avec des armes blanches et des couteaux, de crever tous ces zodiacs", a proposé Christian Estrosi. La région Paca subit de plein fouet la crise migratoire, assistant chaque année à l’arrivée de milliers de migrants, principalement africains, qui traversent la Méditerranée. En avril-mai, quelque 800.000 migrants seraient prêts à traverser la mer pour gagner l’Europe. 

Des portiques dans les 140 gares de la région. Egalement déterminé à sécuriser les gares et les trains, Christian Estrosi a annoncé l’installation de portiques de sécurité dans "chacune des 140 gares de la région et de caméras 4G dans toutes les rames de Train Express Régional, pour voir ce qui se passe et qui pénètre dans les rames", a-t-il détaillé. Une police régionale des transports a également été créée.