Chez les Verts, le divorce se prépare

  • A
  • A
Chez les Verts, le divorce se prépare
@ Jean-Vincent Placé, Barbara Pompili et François de Rugy. ALAIN JOCARD/AFP
Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - Les parlementaires écologistes favorables à une entrée au gouvernement vont créer leur propre parti.

Même s'ils contestent les chiffres officiels, les écologistes n'ont pas brillé aux élections départementales. Ce mauvais résultat, mais surtout la division sur la stratégie à suivre - autonomie ou participation au gouvernement - conduisent Europe Ecologie-Les Verts droit vers la scission. Une nouvelle étape vient d'être franchie : selon les informations d'Europe 1, les parlementaires écologistes favorables à une entrée au gouvernement s'apprêtent à créer leur propre parti.

Création de groupes parlementaires. A la tête de l'initiative, on trouve Jean-Vincent Placé, le patron des sénateurs écologistes, ainsi que François de Rugy et Barbara Pompili, les coprésidents du groupe EELV à l'Assemblée nationale. Ils ont fait leurs comptes : la création de groupes parlementaires devrait être possible. Au Sénat, c'est déjà acquis. Mais à l'Assemblée, ils ne peuvent pour l'instant compter que sur 13 députés, alors qu'il en faut 15 pour constituer un groupe. Il serait donc question d'un élargissement à quelques radicaux ou à des élus d'outre-mer.

Vers une fédération écologiste pro-Hollande. L'objectif de ces sécessionnistes est d'intégrer, à terme, une sorte de fédération écologiste autour de plusieurs personnalités qui soutiennent François Hollande, comme Jean-Luc Bennahmias ou Corinne Lepage. L'idée est dans les tuyaux depuis un certain temps, mais elle pourrait prendre corps jeudi prochain, lors d'une réunion organisée à l'Assemblée nationale sous la houlette du député écologiste Denis Baupin.



>> LIRE AUSSI - Vers une formation écologiste à la sauce Hollande ?

>> LIRE AUSSI - Régionales : Cosse (EELV) rêve de l'Ile-de-France