"C'est un acte de guerre" commis par une "armée terroriste, Daech", déclare Hollande

  • A
  • A
"C'est un acte de guerre" commis par une "armée terroriste, Daech", déclare Hollande
@ Capture site Elysée
Partagez sur :

"C'est un acte de guerre" commis par une "armée terroriste, Daech", déclare François Hollande au lendemain des attentats parisiens de vendredi soir.

François Hollande a qualifié samedi les attentats extrêmement meurtriers de Paris d'"acte de guerre", en désignant pour la première fois comme responsable "l'armée terroriste" de l'organisation Etat islamique, "Daech", qui n'a pas à ce stade revendiqué ces actes.

"Un acte de guerre préparé, organisé, planifié". "C'est un acte de guerre commis par une armée terroriste, Daech, une armée djihadiste", a déclaré le chef de l'Etat dans une déclaration depuis l'Elysée. Dénonçant la "barbarie absolue" des attentats qui ont fait au moins 128 morts vendredi soir, le président a parlé d'"un acte de guerre préparé, organisé, planifié de l'extérieur et avec des complicités intérieures, que l'enquête permettra d'établir". Le président a par ailleurs décrété "le deuil national pendant trois jours". 

Renforcement des mesures de sécurité. François Hollande annonce également le renforcement des mesures de sécurité "à l'échelle maximale" dans le cadre de l'état d'urgence mis en place dès vendredi soir. "La France sera impitoyable à l'égard des barbares de Daech. Elle agira avec tous les moyens dans le cadre du droit (...) et sur tous les terrains, intérieurs comme extérieurs, en concertation avec nos alliés", a-t-il poursuivi. Il a lancé un appel à l'unité nationale et au sang froid. "Je m'adresserai au Parlement réuni en congrès à Versailles lundi pour rassembler la nation dans cette épreuve."