Ces commissions improbables que le gouvernement veut supprimer

  • A
  • A

Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - Le secrétaire d'Etat à la Simplification veut réduire de 20% le nombre de commissions dans chaque ministère.

DOCUMENT EUROPE 1

C'est bien connu : quand il y a un problème en France, on crée une commission. Mais face à la multiplication de ces comités Théodule, le gouvernement veut faire le ménage. Europe 1 vous révèle la liste des commissions dont l'exécutif a prévu la suppression et le calendrier de ce dépoussiérage de printemps.

L’objectif est de réduire de 20% le nombre de commissions dans chaque ministère. Leur nombre va passer de 750 à 470 d'ici à 2017. Et à la lecture du document de synthèse réalisé par les services de Thierry Mandon, le secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat et à la Simplification (voir ci-dessous), on se dit que ce travail est bienvenu...

"Comité stratégique du calcul intensif". Ainsi, le gouvernement prévoit de supprimer la "commission interministérielle chargée de donner un avis sur la reconnaissance d'équivalence pour l'exercice de la profession d'enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière". Passent également à la trappe le "comité consultatif des prêts et dépôts d’œuvres et d’objets d’art inscrits sur l’inventaire du fonds national d’art contemporain" ou encore le "comité stratégique du calcul intensif".

Il a fallu batailler. Des formulations qui, à elles seules, font douter de l'utilité de certaines de ces instances. Et pourtant, les services de Thierry Mandon ont parfois dû batailler ferme avec les ministères pour obtenir la suppression de certaines commissions. Il a fallu enquêter pour démontrer que tel comité ne se réunissait pas suffisamment ou qu’une commission mobilisait des fonctionnaires pour pas grand-chose.

Que rapportera à l'Etat cette opération de rationalisation ? Les économies sont très difficiles à chiffrer. En réalité, ce sont surtout des heures de travail de fonctionnaires qui seront utilisées à autres chose qu’à faire vivoter des commissions dont l'utilité est peu avéré. Pas de quoi remplir les caisses de l'Etat, mais ce travail est certainement salutaire pour le rendre plus efficace.

>> Le document prévoyant la suppression des commissions :