Ce que prépare Martine Aubry contre le gouvernement

  • A
  • A
Ce que prépare Martine Aubry contre le gouvernement
@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Silencieuse depuis sa tribune "Trop c'est trop" il y a un mois et demi, Martine Aubry reste très mobilisée contre le gouvernement et planifie d'autres actions. 

"Bonne manif aujourd'hui !" Le texte signé Martine Aubry a été envoyé jeudi dernier, à l'aube, à Jean-Claude Mailly le secrétaire général de Force Ouvrière. A défaut d'être dans les cortèges avec son ami Mailly, Martine Aubry souffle sur les braises de la mobilisation. Un texto qui a du sens alors que FO réclame le retrait de la loi El Khomri

Lobbying contre le gouvernement. Or Martine Aubry devant le Bureau national du PS et face à la ministre du Travail avait expliqué qu'elle ne demandait surtout pas le retrait de la loi, mais son amélioration. En réalité Martine Aubry fait du lobbying pour faire échouer le gouvernement. Il y aura bien une suite à son "Trop c'est trop", même si Martine Aubry est restée silencieuse depuis cette tribune signée dans le Monde avec 17 personnalités.

Rassembler et proposer. La maire de Lille prépare en effet une nouvelle initiative avec des personnalités de gauche et de la société civile sur le modèle des signataires de la précédente tribune. Des écologistes, des chercheurs, des intellectuels, des socialistes devraient faire partie de ce tableau. L'idée est de montrer qu'elle rassemble quand François Hollande fracture, et, sur le fond, de passer de la critique à la proposition. Un de ses proches à Lille évoque des idées sur des sujets aussi divers que l'alimentation, l'environnement, le vivre ensemble pour contrer "le discours de la peur du Premier ministre Manuel Valls", dit-il. Ses déclarations alarmistes sur les salafistes ont résonné jusqu'à Lille. En résumé, le "Trop c'est trop" était un commencement, pas une fin, prédit son entourage. 

Du bluff en attendant le positionnement de François Hollande. Alors Martine Aubry sera-t-elle candidate à l'élection présidentielle ? Pour l'instant, la maire de Lille est dans un jeu de poker menteur. Pour Martine Aubry, la question de se pose pas, elle n'est pas candidate. Il y a une part de bluff, elle n'a pas à être candidate pour une raison simple : c'est François Hollande qui a la main. C'est à lui d'abord de dire s'il est candidat à un nouveau mandat ou non, ensuite seulement elle dévoilera son jeu.

En tête des personnalités de gauche. Ses plus proches parlent d'élaborer un projet qui rassemble la gauche dans la durée. Et quand le dernier grand sondage CEVIPOF la place en tête des personnalités qui incarnent le mieux la gauche, loin devant le président, le Premier ministre ou Emmanuel Macron, il n'y a pour Martine Aubry aucune raison de rester l'arme au pied à regarder passer le défilé des prétendant.