Cazeneuve dit son "respect" aux musulmans ayant protégé symboliquement des églises pour Noël

  • A
  • A
Cazeneuve dit son "respect" aux musulmans ayant protégé symboliquement des églises pour Noël
@ DOMINIQUE FAGET / AFP
Partagez sur :

Un message qui intervient après que le maire de Béziers, Robert Ménard, ait vilipendé ce type d'initiative dans sa commune.

"Concorde et fraternité dans la République". Bernard Cazeneuve a dit samedi, sur Twitter, son "respect" aux musulmans ayant protégé symboliquement les églises pour Noël. Un message qui intervient après que le maire de Béziers, Robert Ménard, ait vilipendé ce type d'initiative dans sa commune.

Plusieurs églises protégées. Plusieurs églises avaient été protégées symboliquement dans la nuit de jeudi à vendredi par des musulmans, à l'occasion de la messe de Noël. Non seulement à l'église de la Devèze puis à la cathédrale Saint-Nazaire à Béziers, mais aussi à Lens dans le Pas-de-Calais. Une initiative que n'a pas du tout apprécié Robert Ménard : "Ainsi donc la messe de Noël (...) s'est tenue sous la prétendue 'protection' d'un groupe de musulmans (...) dirigé par deux activistes connus pour leur engagement fondamentaliste et anti-israélien", écrit le maire de Béziers dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux. Il a notamment comparé ces musulmans à "des pyromanes protégeant un incendie".

A Béziers, la communauté musulmane s'est dite "déçue et triste" après les propos du maire. L'association antiraciste SOS Racisme a de son côté annoncé dans un communiqué son intention de porter plainte contre Robert Ménard, qu'elle accuse de vouloir "attiser la haine envers les musulmans, collectivement qualifiés de pyromanes".