Cavada n'exclut pas une consigne de vote de l'UDF

  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Marie Cavada n'a pas exclu lundi que l'UDF donne une consigne de vote pour le second tour de l'élection présidentielle après la qualification de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal.

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal savent que les 7 millions de Français qui ont voté dimanche pour François Bayrou pèsent lourd dans la bataille du second tour. Une possible consigne de vote du président de l'UDF, attendue mercredi, n'est pas à exclure. C'est en tout cas l'avis de Jean-Marie Cavada. "Nous n'avons pas fini de réfléchir", a déclaré le député européen, qui soutient François Bayrou, interrogé sur France 2 sur une éventuelle consigne de vote pour le 6 mai prochain. "Nous ne voulons pas revenir en arrière, nous ne voulons pas décevoir ceux qui nous ont suivi" a-t-il ajouté, précisant qu'"une démarche de cette nature, qui est fortement nouvelle dans ce pays, ne peut pas déboucher d'un seul coup". A la question de savoir si l'introduction de la proportionnelle aux élections législatives de 2012 était une condition pour un éventuel soutien à l'un des deux finalistes, Jean-Marie Cavada a répondu : "Je ne sais pas si ce sera la condition ce coup-ci mais c'est une nécessité pour notre République". Interrogé pour savoir si l'UDF présenterait des candidats dans toutes les circonscriptions aux prochaines élections législatives, les 10 et 17 juin, il a répondu : "Bien entendu". "Dans toutes les élections à venir, qu'elles soient locales, qu'elles soient régionales, il y aura très probablement des candidats dans toutes les circonscriptions", a-t-il dit.