Bruno Le Maire sur Jean-Frédéric Poisson : "Soit il retire ses propos, soit il se retire de la primaire"

  • A
  • A
Partagez sur :

Bruno Le Maire a estimé lundi au micro d'Europe 1 que certaines des prises de position de Jean-Frédéric Poisson n'avaient pas leur place dans la primaire de la droite.

INTERVIEW

Grand inconnu de la primaire de la droite, Jean-Frédéric Poisson était apparu comme un candidat modéré lors du premier débat sur TF1. Depuis, le député des Yvelines a marqué son ancrage très à droite. Outre ses propos polémiques sur les "lobbies sionistes", il a notamment indiqué qu’il pourrait voter Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, même si la candidate frontiste se retrouve face à un candidat des Républicains comme Alain Juppé. Invité des "Lundis de la primaire" sur Europe 1, Bruno Le Maire a notamment invité son concurrent à "clarifier ses positions sur les règles de la primaire et ses relations avec le FN".

Un besoin de clarté.  "Tous ceux qui participent à la primaire se sont engagés à soutenir le vainqueur de la primaire à l’élection présidentielle", a rappelé Bruno Le Maire, également candidat. "Soit il retire ses propos, soit il se retire de la primaire", lance-t-il. "Je pense qu’il a tenu des propos sur le FN qui n’ont pas leur place dans une primaire de la droite et du centre", a encore estimé le député de l'Eure. 

Un soutien nécessaire au vainqueur. "Ce n’est pas à moi de juger qui a sa place ou qui n’a pas sa place, c’est aux électeurs", précise Bruno Le Maire, qui estime néanmoins que le président du parti chrétien-démocrate doit "clarifier sa position par rapport à ce qu’il a dit sur le FN, sur Marion Maréchal-Le Pen et le soutien éventuel au vainqueur. Ça devient urgent."