Black M à Verdun : "un crachat contre un monument aux morts" pour Philippot

  • A
  • A
Black M à Verdun : "un crachat contre un monument aux morts" pour Philippot
@ AFP
Partagez sur :

Florian Philippot a eu des mots très durs à l'égard du rappeur Black M, dont la présence à Verdun pour les commémorations de la Grande Guerre suscite la polémique au FN.

Le numéro 2 du FN, Florian Philippot, a de nouveau réclamé vendredi l'annulation de la venue du chanteur Black M à Verdun le jour des commémorations du centenaire, "un crachat contre un monument aux morts", a-t-il dénoncé, vendredi sur France 2.

"Un concert ignoble". "C'est le Front national, seul, qui a levé ce lièvre, qui a découvert ce que moi je considère comme être un crachat contre un monument aux morts", a affirmé Florian Philippot. "Parce que moi, je pense aux centaines de milliers de nos soldats héroïques, les Poilus, qui sont tombés pour la France (...) et on va leur imposer ce concert ignoble". "Que le maire de Verdun et que l'Elysée, s'ils ont un petit peu d'honneur et de dignité, annulent immédiatement ce concert, qu'ils arrêtent de se renvoyer la balle, qu'il aient un peu de respect pour nos morts et pour la patrie", a-t-il demandé.

Un descendant de Poilu porte plainte. Black M doit se produire à Verdun le soir des commémorations officielles, qui réuniront le 29 mai des milliers de jeunes autour de François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel. Critiquée par l'extrême droite et une partie de la droite, la venue du chanteur est contestée en justice par un petit-fils de poilu. Le maire de Verdun Samuel Hazard (PS), affirme que le choix de Black M a été collégial, tandis que le secrétaire d'Etat aux anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a indiqué que l'Etat n'y était pour rien.

La France, un pays "kouffar". En cause une chanson de 2010 du groupe Sexion d'Assaut, Désolé, où Black M désigne la France comme "pays kouffar", un terme péjoratif désignant les mécréants en arabe. Des propos "extrêmement injurieux à l'égard des Français", a commenté mercredi la présidente du Front national, Marine Le Pen, tandis que la députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-le-Pen et le sénateur frontiste des Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier ont demandé à l'Elysée d'annuler le concert.