Bayrou dénonce "l'abus de confiance" de Volkswagen

  • A
  • A
Partagez sur :

Le leader du MoDem était l'invité du Club de la Presse d’Europe 1, mardi soir.

INTERVIEW

"On a totalement merdé". L’aveu est sorti de la bouche du patron de Volkswagen America, Michael Horn. Le scandale des moteurs diesel de Volkswagen prend une dimension mondiale, mardi. Plusieurs pays, dont la France, ont déclaré vouloir se pencher de plus près sur les voitures du groupe, sous intense pression pour s'expliquer. François Bayrou, invité mardi soir d’Europe 1, s’est étonné "de l’approche industrielle de la tricherie".

"C’est absolument stupéfiant". Selon le maire de Pau, "que l’on ait développé un logiciel pour truquer les prélèvements de gaz d’échappement et que cela ait été fait avec cette précision-là, c’est absolument stupéfiant. Et c’est de nature à remettre en cause les images d’Epinal avec lesquelles nous vivons. Associer le mot tricheur à des Allemands, non, on avait l’impression qu’il s’agissait de quelque chose d’extrêmement solide, et puis on s’aperçoit que c’est de là que vient cet abus de confiance".

"La France a fait le choix de ce carburant depuis longtemps". Est-ce à dire que les écologistes ont raison de crier depuis des années que le diesel est dangereux ? "La France a fait le choix de ce carburant depuis longtemps, avec le soutien du gouvernement. J’imagine qu’il va y avoir des remises en cause profondes. Et j’imagine que les gens qui roulent à l’essence, après s’être senti ringards, vont avoir un moment de soulagement".