Audition de Benalla au Sénat : "la commission outrepasse ses compétences"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le chef de file des sénateurs LREM affirme sur Europe 1 que la commission d'enquête du Sénat "fait de la récupération politique" en auditionnant Alexandre Benalla. 

RÉACTION

Trois sénateurs de La République en marche ne participeront pas à l'audition d'Alexandre Benalla par la commission d'enquête du Sénat, prévue mercredi. Ils dénoncent un empiétement du Sénat sur l'enquête judiciaire en cours. "La commission d'enquête du Sénat outrepasse ses compétences, aujourd'hui elle vient empiéter sur une affaire qui est une affaire judiciaire", a expliqué à Europe 1 François Patriat, président du groupe LREM au Sénat. 

"De la récupération politique". "Nous pensons que le Sénat, sous couvert de raison, n'a qu'un seul but : faire de la récupération politique. Ce n'est pas Benalla qui intéresse la droite ou la gauche, c'est en fin de compte vouloir atteindre l'Élysée, viser directement le chef de l'État, et ça ne nous paraît absolument pas acceptable", condamne François Patriat, en qualifiant cette enquête du Sénat de "mascarade". "Le Sénat a beaucoup mieux à faire que de se concentrer uniquement sur l'affaire Benalla", ajoute-il. 

Aucune consigne de l'Élysée. Le chef de file des sénateurs LREM assure enfin que l'Élysée n'a émis aucune consigne quant à ce boycott, suivi par les sénateurs Alain de Belenet (Seine-et-Marne), vice-président de la commission, l'ancien ministre socialiste Alain Richard (Val-d'Oise) et le vice-président du Sénat Thani Mohamed Soilihi (Mayotte).