Assemblée : Castaner défend "le bon déroulement global des travaux"

  • A
  • A
Assemblée : Castaner défend "le bon déroulement global des travaux"
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement a défendu la majorité parlementaire, critiquée après des incidents à répétition à l'Assemblée. 

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a appelé vendredi à se focaliser sur "le bon déroulement global" des "travaux du Parlement", après que les incidents de séance ont émaillé la semaine de débats à l'Assemblée. "Ce qui compte c'est que les choses avancent. Bien sûr il y a des débats, des reportages, des commentaires, des incidents de séance, ce qui n'est pas très nouveau", a déclaré le porte-parole du gouvernement lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Multiplication des incidents à l'Assemblée. Dans les couloirs de l'Assemblée, un porte-parole des députés REM, Gilles Le Gendre, a assuré que les incidents en séance n'étaient "en aucun cas" de la "responsabilité" de son groupe. "Précisément ce pour quoi nous avons été élus, c'est pour essayer de mettre fin à ces pratiques" des anciens députés, a-t-il lancé devant la presse.

Les incidents se sont multipliés depuis lundi dans l'hémicycle. Christophe Castaner, qui s'est rendu brièvement à l'Assemblée vendredi matin au côté de la garde des Sceaux Nicole Belloubet, puis est revenu dans l'après-midi, a été épinglé pour son absence, notamment jeudi par Les Républicains, les socialistes, voire La France insoumise. Également pointées, les présences "intermittentes" du président de l'Assemblée François de Rugy et du chef de file des députés REM Richard Ferrand.