Asia Bibi : Hidalgo prête à l'accueillir à Paris, Wauquiez demande de lui offrir l'asile

  • A
  • A
Asia Bibi : Hidalgo prête à l'accueillir à Paris, Wauquiez demande de lui offrir l'asile
La Cour suprême du Pakistan a décidé la semaine dernière d'acquitter Asia Bibi. @ Handout / British Pakistani Christian Association / AFP
Partagez sur :

La maire de Paris et le président des Républicains veulent intervenir en faveur de la Pakistanaise chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème puis acquittée. 

La maire de Paris Anne Hidalgo et le président des Républicains Laurent Wauquiez ont demandé lundi dans des messages séparés aux autorités françaises d'intervenir pour "sauver la vie" de la Pakistanaise chrétienne Asia Bibi. Cette femme a été condamnée à mort pour blasphème puis acquittée.

"Sa situation reste précaire". "L'acquittement d'Asia Bibi par la Cour suprême du Pakistan a été un véritable soulagement pour toutes celles et tous ceux qui, comme moi, lui avaient apporté un soutien et avaient appelé à sa libération ces dernières années", a déclaré la maire socialiste en marge d'un déplacement à Lille, où elle assistait à l'Assemblée générale des maires francophones. "Mais sa situation reste particulièrement précaire, puisqu'elle est toujours emprisonnée et qu'elle et ses proches font l'objet de très nombreuses menaces de mort", a-t-elle ajouté.

De son côté, Laurent Wauquiez a appelé Emmanuel Macron à "tout mettre en oeuvre pour sauver la vie" d'Asia Bibi "et faire en sorte qu'elle puisse être accueillie et protégée par la France". Dans un message publié lundi soir sur les réseaux sociaux à l'adresse du chef de l'État, le président des Républicains estime qu'"aujourd'hui, une femme a besoin de la France".

La fureur des islamistes. La Cour suprême du Pakistan a décidé la semaine dernière d'acquitter Asia Bibi, une ouvrière agricole chrétienne âgée d'une cinquantaine d'années, qui avait été condamnée à mort en 2010 pour "blasphème", après avoir été dénoncée par un imam. Cette décision a provoqué la fureur d'islamistes, qui ont bloqué les principaux axes du pays pendant trois jours.

Les manifestations ne se sont arrêtées qu'après la signature d'un accord controversé avec les manifestants. Le gouvernement s'y engage à lancer une procédure visant à interdire à Asia Bibi de quitter le territoire et à ne pas bloquer une requête en révision du jugement d'acquittement.