Après son ralliement à Le Pen, Dupont-Aignan lâché par deux de ses lieutenants

  • A
  • A
Après son ralliement à Le Pen, Dupont-Aignan lâché par deux de ses lieutenants
Dominique Jamet (à gauche), vice-président de Debout la France ! a annoncé sa démission vendredi.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Immédiatement après l'annonce du soutien de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, le vice-président de Debout la France et le responsable du projet ont annoncé qu'ils quittaient leurs fonctions.

C'est un soutien qui passe mal au sein de son parti. Nicolas Dupont-Aignan, arrivé sixième avec 4,7% des voix au premier tour de la présidentielle, a annoncé vendredi qu'il "soutenait" Marine Le Pen pour le second tour, et qu'il avait passé avec elle un "accord de gouvernement". Dans la foulée, Dominique Jamet, vice-président de Debout la France, a annoncé qu'il quittait le mouvement, tout comme sur Eric Anceau, jusque-là responsable du projet.

"Je quitte le parti". "Nicolas Dupont-Aignan apporte son soutien à Marine Le Pen. Je quitte le parti de Dupont-Aignan", a expliqué Dominique Jamet dans un tweet lapidaire, au lendemain du premier tour. "Macron et Le Pen joueront la finale, tant mieux pour eux. Cela ne justifie pas plus qu'avant le premier tour de voter pour l'un ou l'autre", avait-il déjà averti lundi, au lendemain du premier tour.





Eric Anceau, jusque-là responsable du projet, a lui aussi décidé de quitter le mouvement. "Je renonce ce jour à toutes mes fonctions au sein de Debout la France", a-t-il annoncé sur Twitter. "J'expliquerai ma décision lorsque le moment sera venu. Tel n'est pas le cas aujourd'hui !", a-t-il précisé.





Désaccords profonds. Vendredi, le comité national du parti n'était pas parvenu à prendre une décision sur son positionnement. "Il y a eu des discussions où tous les avis se sont opposés et à la fin on s'est séparés. Il n'y a pas de décision prise, il n'y a pas de décision commune", avait notamment déclaré Dominique Jamet. 

"Les Français conserveront le choix entre deux patriotismes". "Mon parti sera allié à Marine Le Pen (...). Partout (...), il y aura des candidats Debout la France face à des candidats FN, les Français conserveront le choix entre deux patriotismes", a précisé Nicolas Dupont-Aignan au 20H de France 2 vendredi soir.