Anne Levade : "On devrait avoir les résultats de la primaire entre 23 heures et minuit"

  • A
  • A
Partagez sur :

Anne Levade, présidente de la Haute autorité pour la primaire de la droite et du centre, est revenue sur les points clés du scrutin de dimanche.

INTERVIEW

Elle est professeure de droit et garante de la régularité du scrutin de la primaire de la droite et du centre qui a lieu dimanche. Anne Levade était l'invitée de l'émission C'est arrivé demain en tant que présidente de la Haute autorité pour la primaire de la droite et du centre. Elle a expliqué au micro d'Europe 1 comment allait se dérouler l'élection et l'annonce des résultats.

5 millions de votants prévus. 70 millions de bulletins ont été imprimés pour la primaire de la droite et du centre, deux tours confondus. Les bulletins seront répartis dans 10.228 bureaux de vote. "Notre base de calcul, qui n’est pas un objectif, c’est 5 millions de votants. On s’est calés pour cela sur la base de la gauche en 2011 : il y avait eu 2,7 millions au premier tour et 2,8 millions au deuxième tour. La plus grande difficulté est d’être sûr d’avoir le bon nombre de bulletins requis dans chaque bureau. Il fallait une ventilation géographique qui soit équilibrée pour que dans aucun bureau, on ne se retrouve à court à un moment donné", indique Anne Levade.

Ce qui est prévu contre la fraude. Les "fillonistes" ont publié un guide sur internet pour éviter la fraude, risque qui de planer sur l'élection après le psychodrame qui s'est joué entre Jean-François Copé et François Fillon lors du scrutin pour la présidence de l’UMP. "J’ai vu ce guide sur internet, poursuit Anne Levade. Je suis un peu amusée de l’attention majeure portée sur les fraudes alors que nous avons conçu cette élection comme une élection nationale. Ce ne sont pas les Républicains qui organisent. Le corps électoral n’a rien à voir puisqu’il ne s’agit pas d’une élection interne à un parti politique."

Entendu sur Europe 1
Les résultats commenceront à être connus dès le 2000e bureau de vote dépouillé

Elle donne un exemple des garde-fous de l’élection : "Chaque président de bureau de vote, quand il fera remonter les résultats à la Haute autorité, va automatiquement générer un SMS à tous les assesseurs du bureau de vote et à tous les représentants des candidats dans chaque bureau de vote." Des SMS seront donc envoyés pour chaque bureau aux trois assesseurs et à chaque représentant des sept candidats, soit à dix personnes.

Les résultats attendus entre 23h et minuit. Les résultats seront envoyés à la Haute autorité via "une plate-forme informatique". En cas de problème technique, un dispositif d’appels téléphoniques pour chaque président de bureau a été mis en place. "Les résultats nous arrivent au fur et à mesure". Ils commenceront à être connus "dès le 2000e bureau de vote dépouillé pour que ce soit un peu significatif. Le choix a été fait de mettre en ligne ces résultats et de les actualiser tous les quarts d’heure."

La Haute autorité juge électoral après l'élection. Les bureaux de vote ferment à 19h. "Dépouiller les bulletins va prendre ensuite un peu de temps", précise Anne Levade. Un temps auquel il faut ajouter une demi-heure pour exercer le système de contrôle par SMS. "On devrait avoir les résultats entre 23h et minuit. Dans cette primaire, exercice inédit, il ne sera pas possible d’avoir de sondages sortis des urnes avec des bureaux tests et d’estimations de l’abstention", précise la présidente de la Haute autorité, qui précise qu'un "candidat qui contesterait les résultats a les moyens de nous saisir pour demander l’annulation, soit des résultats d’un bureau de vote, soit l’annulation de la totalité des opérations électorales." Après l’élection, la Haute autorité prendra le rôle de contrôleur à la manière d’un juge électoral.

Comment voter à la primaire de la droite et du centre : 

- Regarder sur internet sur le site de la primaire où est son bureau de vote : on inscrit son adresse (rue et code postal où l’on est identifié en tant qu’électeur inscrit au 31 décembre 2015) et le site indique le bureau de vote correspondant.

- Se munir d'une pièce d’identité, ainsi que de 2 euros (pas de carte bancaire) destinés à la la tirelire de la primaire.

- Signer la charte de l’alternance, un engagement à souscrire aux valeurs républicaines de la droite et du centre.