Alcool : Touraine "fera tout" pour sauver la loi Evin

  • A
  • A
Alcool : Touraine "fera tout" pour sauver la loi Evin
Partagez sur :

La ministre de la Santé ne veut pas que "l'équilibre de la loi" soit bouleversé. 

Le gouvernement "fera tout ce qu'il peut et tout ce qu'il faut" pour que l'amendement modifiant la loi Evin "soit supprimé", a déclaré dimanche la ministre de la Santé Marisol Touraine lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro.

Maintenir "l'effort". "Il y a 50.000 personnes chaque année qui meurent directement ou indirectement des suites d'une consommation excessive d'alcool. Alors ne changeons pas l'équilibre de la loi, mais ne relâchons surtout pas l'effort", a fait valoir la ministre.

Le coup de théâtre des députés jeudi. Jeudi, lors de l'examen en commission en nouvelle lecture du projet de loi Macron, les députés n'ont pas suivi le gouvernement qui demandait la suppression d'un amendement du Sénat faisant la distinction entre information et publicité sur l'alcool. "Il fallait dépoussiérer" la loi Evin, s'est félicité l'auteur de l'amendement, le sénateur Gérard César (Les Républicains, ex-UMP), tandis que le ministre de la Santé, Marisol Touraine, a qualifié cette décision de "coup dur pour la santé publique".

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé jeudi une série de mesures pour améliorer l'accueil des touristes en France, notamment en matière d'oenotourisme, dont un fonds d'investissement qui pourrait être doté de "plusieurs centaines de millions d'euros".