Affiche de la CGT : Cambadélis dénonce "une gauchisation" du syndicat

  • A
  • A
Affiche de la CGT : Cambadélis dénonce "une gauchisation" du syndicat
Le premier secrétaire du parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a dénoncé mardi "une gauchisation" de la CGT, après la polémique sur une affiche du syndicat, dénonçant les violences policières contre les jeunes.

Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a dénoncé mardi "une gauchisation" de la CGT, estimant que l'affiche du syndicat dénonçant les violences policières contre les jeunes "fait partie" de cette orientation.

"J'en prends acte". "Il y a beaucoup de choses qui me choquent en ce moment à la CGT", a lancé Jean-Christophe Cambadélis sur France 2, interrogé à propos de cette affiche, sur laquelle on peut lire "la police doit protéger les citoyens et non les frapper" et qui a semé l'émoi chez les forces de l'ordre. "Hier, lors de l'ouverture du congrès, les congressistes de la CGT ont crié 'les socialistes dehors'. Je constate donc que les socialistes n'ont plus droit de cité dans la CGT. J'en prends acte", a affirmé le premier secrétaire du parti. 

"C'est l'orientation de Philippe Martinez". "Il y a une 'gauchisation' aujourd'hui de la CGT, il y a un cours gauchiste qui est en place et cette affiche fait partie de ce cours gauchiste où on veut une CGT pure, une CGT sans opposition, une CGT tellement radicale qu'à la fin elle se regroupe autour de quelques personnalités qui sont en confrontation frontale avec l'ensemble de la société", a dénoncé le responsable socialiste. "C'est l'orientation de Philippe Martinez", le secrétaire général du syndicat, a estimé Jean-Christophe Cambadélis, "parce que connaissant la CGT, on n'a pas crié 'socialistes dehors' ou fait cette affiche sans que le secrétaire général de la CGT ne le sache."