Affaire Urvoas : le PS choqué par des révélations qui écornent un peu plus le précédent quinquennat

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les accusations qui pèsent sur l'ex-ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, qui aurait transmis à Thierry Solère, l'un de ses proches, des informations secrètes, jette une fois de plus l'opprobre sur le quinquennat de François Hollande.

Les révélations du Canard Enchaîné sur une possible violation du secret professionnel par l'ancien garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, pendant le quinquennat de François Hollande, jette le trouble à gauche. Après les affaires Cahuzac et Thévenoud, c'est une épreuve de plus pour la hollandie.

"Il faut qu'il s'en explique !" Pour Stéphane le Foll, l'ancien porte-parole du gouvernement, cette affaire ne doit pas continuer de jeter l'opprobre sur la précédente majorité. "Jean-Jacques Urvoas, il faut qu'il s'en explique !", lâche-il auprès d'Europe 1 "Je suis d'autant plus déçu qu'on ne peut pas jeter dans le même panier tout ce qui a été fait", déplore encore le député de la Sarthe.

"Un garde des Sceaux exemplaire". De son côté, le chef de file des députés socialistes, Olivier Faure, se dit sidéré. "J'attends des éclaircissements, parce que j'ai l'image d'un grand garde des Sceaux que fut Jean-Jacques Urvoas, dont la respectabilité est totale. Je crois qu'il avait, et qu'il a encore à ce jour, le respect de toutes celles et ceux qui l'on côtoyé, et qui considèrent qu'il était un garde des Sceaux exemplaire", relève-t-il.

C'est une énième épreuve pour un parti déjà moribond qui tente de rebondir. "On commence à peine à se reconstruire. on est en plein plan social, on se serait bien passé de ça", conclut un élu socialiste.