Affaire Penelope Fillon : stupéfaction dans la Sarthe

  • A
  • A
Partagez sur :

Étonnement et déception dominent dans la Sarthe, fief de François Fillon, depuis que le "Canard enchaîné" a affirmé que l'épouse du candidat à la présidentielle avait été rémunérée comme attachée parlementaire.

Le Canard Enchaîné a révélé mercredi que Penelope Fillon, sans profession connue, a été la collaboratrice parlementaire de son mari, candidat de la droite à la présidentielle, ce dont personne n'avait connaissance jusqu'à présent, y compris dans le milieu des collaborateurs du parti Les Républicains (LR). Le journal affirme que l'épouse de François Fillon aurait été rémunérée à hauteur d'environ 500.000 euros brut au total sur les caisses parlementaires. Dans la Sarthe, fief du candidat à l'élection présidentielle, c'est la stupéfaction.

"Madame Fillon était l'épouse et ça s'arrêtait là". Les responsables politiques du territoire sont formels : ils n'ont jamais vu Penelope Fillon travailler pour son mari. Pour Bruno Loitron, qui a longtemps été dans l'opposition PS à la mairie de Sablé-sur-Sarthe face à l'ancien Premier ministre, il était impossible d'imaginer sa femme occuper un poste de collaborateur parlementaire : "Son organigramme me paraissait clair. J'avais effectivement à faire d'abord - et c'est logique - à ses collaborateurs. Pour moi, Madame Fillon était donc l'épouse de Monsieur le maire, Monsieur le député, de Monsieur le président de Région, de Monsieur le ministre, mais ça s'arrêtait là", explique Bruno Loitron.

"Personne ici n'était au courant". L'opposant poursuit : "Je suis déçu. François Fillon donnait l'impression de quelqu'un qui faisait bien la distinction entre sa vie publique et sa vie familiale. Ce n'est pas qu'on ait pas le droit d'embaucher des gens compétents qui font partie de sa famille, là ou ça me générait, c'est si c'était vraiment le cas d'une manière occulte." D'autres élus ont même eu du mal à croire ce qu'ils pouvaient lire. "Si c'est vrai, disent-ils, personne ici n'était au courant que François Fillon avait embauché sa femme pour travailler à ses côtés."