Affaire Fillon : le Sénat va transmettre des documents demandés par le parquet

  • A
  • A
Affaire Fillon : le Sénat va transmettre des documents demandés par le parquet
Trois policiers se sont présentés au Sénat pour se faire remettre des documents archivés concernant les emplois successifs des deux enfants de François Fillon. @ Tobias SCHWARZ / AFP
Partagez sur :

Des enquêteurs se sont rendus au Sénat vendredi dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs autour des enfants de François Fillon.

Les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) se sont rendus au Sénat vendredi matin pour récupérer des documents dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs autour de François Fillon.

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a précisé dans un communiqué que la demande d'information concerne "les emplois occupés par Marie et Charles Fillon auprès de François Fillon, sénateur de la Sarthe, d'octobre 2005 à juin 2007, et la réglementation relative au statut, aux modalités d'emploi, de gestion et de rémunération de collaborateurs de sénateurs". 

Marie et Charles Fillon dans le viseur. Selon les informations recueillies par Europe 1, trois policiers se sont présentés pour se faire remettre des documents archivés concernant les emplois successifs de deux enfants de François Fillon. Le Parquet national financier (PNF) a demandé aux policiers chargés d'enquêter sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon d'étendre leurs investigations aux activités de Marie et Charles, qui ont tous deux été rémunérés par leur père au Sénat, comme François Fillon l'a lui-même révélé sur TF1. Aucun des deux enfants n'a toutefois été convoqué à ce stade, assurait jeudi Maître Antonin Lévy, qui défend le candidat de la droite pour la présidentielle.

Ils n'avaient pas encore prêtés serment. La révélation de leur emploi par leur père au Sénat pour des "missions précises", avait suscité la polémique, François Fillon expliquant les avoir embauchés car ils étaient avocats, alors qu'ils n'avaient pas encore prêté serment à l'époque. Le procureur financier, Eliane Houlette, a transmis jeudi à Gérard Larcher une demande d'information concernant les emplois occupés par Marie et Charles Fillon auprès de François Fillon d'octobre 2005 à juin 2007, ainsi que "la réglementation relative au statut, aux modalités d'emploi, de gestion et de rémunération de collaborateurs de sénateurs", précise la présidence du Sénat dans un communiqué.

Des salaires bruts supérieurs à la moyenne. D'octobre 2005 à décembre 2006, la fille aînée des Fillon a touché 57.084 euros brut, soit environ 3.800 euros brut par mois pendant quinze mois. Son fils Charles a lui perçu 26.651 euros brut de janvier à juin 2007, soit 4.846 euros brut par mois. Le "salaire moyen" d'un assistant parlementaire se situe entre 2.200 et 2.600 euros net, d'après les syndicats. L'épouse du candidat de la droite à la présidentielle Penelope Fillon est soupçonnée quant à elle d'avoir bénéficié d'emplois fictifs, en particulier comme collaboratrice parlementaire de son mari.