35 heures : Valls recadre (encore) Macron

  • A
  • A
35 heures : Valls recadre (encore) Macron
@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

"Quand on gouverne, chaque mot" est "important", a déclaré le Premier ministre depuis La Rochelle. 

Bis repetita. Au cas où il n'aurait pas compris le message, Manuel Valls a de nouveau mis en garde son ministre de l'Economie, samedi, au lendemain de la polémique suscitée par les propos tenus par Emmanuel Macron sur le temps de travail devant le Medef, jeudi. "Quand on gouverne, chaque mot, chaque attitude, chaque phrase, chaque acte sont importants, nous avons une responsabilité que d'autres n'ont pas", a déclaré le chef du gouvernement à la presse en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle.

La veille, Manuel Valls avait déjà assuré que les 35 heures ne seraient pas remises en cause. "Les Français n'ont rien à faire avec les polémiques qui tirent vers le passé. Il n'y aura pas de remise en cause du temps de travail et des 35 heures". "Les vrais sujets sont l'emploi et la croissance. Les petites phrases font mal à la vie publique", avait subtilement glissé le Premier ministre. 

"Le rôle de ceux qui gouvernent". Le locataire de Matignon a quand même voulu calmer le jeu, soulignant qu'Emmanuel Macron était "un ministre talentueux, qui travaille bien. "Il ne faut jamais se passer des talents et en même temps nous sommes une équipe gouvernementale. (...) Le rôle de ceux qui gouvernent, c'est la stabilité, c'est de protéger, de rassurer, d'indiquer le cap", a conclu Manuel Valls. Le patron de Bercy est averti.