Un village français : la Libération vue du côté sombre

  • A
  • A
Un village français : la Libération vue du côté sombre
@ Laurent DENIS / FTV
Partagez sur :

TÉLÉ - Mardi, France 3 proposera la saison 6 de sa série Un village français. Une douzaine d'épisodes consacrés à la Libération, loin d'apparaître comme une période de fête et de réconciliation.

"Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré !" Ce discours du Général de Gaulle, le 25 août 1944, ouvrira, mardi soir, la sixième saison d’Un village français, la série historique de France 3. Sixième et avant-dernière saison : la septième, attendue pour 2015, écrite autour de l'épuration, marquera la fin de la guerre et des aventures des habitants de Villeneuve, le village jurassien au cœur de la série.

Libération… mais de quoi ? La fin de l’été 1944 voit la fin de l’occupation nazie et du régime de Vichy. Mais, mardi soir sur France 3, n’attendez pas d’images de foule heureuse le long des Champs-Elysées ou de jeunes femmes suspendues au cou des Américains. À Villeneuve, on assiste à la libération… de la violence et de la sauvagerie. Nazis et milice s’affairent à d’ultimes exactions, quand certains se découvrent de bien tardives velléités de résistance. Du côté des résistants, des vrais, c’est la déconfiture entre gaullistes et communistes.



La nouvelle saison n’oublie pas de donner suite aux parcours intimes des différents héros suivis par 3,3 millions de téléspectateurs l’an dernier : quid de l’histoire d’amour entre Heinrich, chef de la Gestapo, et Hortense ? Pourquoi Daniel Larcher la protège-t-il ? Quel funeste destin attend la famille Vernet ? "La Libération ne ressemble en rien à ce qu’ils avaient pu imaginer", prévient France 3.

"Certains personnages ont des pulsions." La saison 6 d’Un village français, série créée par le scénariste Frédéric Krivine, le producteur Emmanuel Daucé et le réalisateur Philippe Triboit, respecte les codes qui font son succès depuis 2009 : réalisme, scènes choc et personnages aux sentiments mélangés. "On s’aperçoit que des personnages sympathiques jusqu’à présent peuvent libérer des sentiments terribles. Certains ont des pulsions : ils savent qu’ils doivent les réprimer mais ils en sont incapables. Tous ont été bouleversés par ces années de guerre. Ils ne savent plus où ils en sont", raconte Constance Dollé (qui interprète Suzanne à l'écran) dans Télé 7 Jours.

Les téléspectateurs de France 3, qui découvriront jusqu’à décembre la première partie de la saison avant la diffusion de la suite au printemps 2015, vont être confrontés à des séquences rudes, parfois difficilement soutenables. Avis à ceux qui ne sont pas des habitués de la série : ceux qui découvriront Un village français mardi pour la première fois pourront facilement se “raccrocher” à l’histoire.